Vous êtes ici
Accueil > ANCIENNES & YOUNGTIMERS > Willème TG 250, des camions exceptionnels.

Willème TG 250, des camions exceptionnels.

 

 

Petite histoire de la marque :

Créé après la Première Guerre Mondiale par Louis Willème à Nanterre, la société Willème commence son activité par le rachat de 9500 Liberty Trucks expédiés au Corps Expéditionnaire US en Europe conditionnés en caisses de bois. Des lots de pièces de rechanges sont alors sans usages.

Avec ce lot de pièces willème décide de se lancer dans le commerce. En 1926 sont créés les nouveaux Établissements Louis Willème et Cie à Neuilly -sur –Seine et se lancent dans la fabrication de camions en utilisant les fameux Liberty tout en les améliorants. Dès 1930 la marque commence à produire ses propres véhicules équipés de ses moteurs fait maison.

Willème 1934. DR Archives Fondation Berliet – Lyon / France

La marque rencontre un grand succès, notamment dans les travaux publics, dans ce domaine Willème se forge une très bonne réputation de solidité et de fiabilité. En 1930 Louis Willème se lance dans la construction de tracteurs routiers dédiés au transport de charges lourdes.

Dans les années 50 la concurrence est rude, de nombreux acteurs entrent en concurrence et la marque enregistre ses premières déconvenues. Après avoir déposé le bilan la société est reprise par Perez et Raimond et se concentre alors sur la production de tracteurs lourds dédiés aux transports exceptionnels ce qui nous amène à parler du Willème TG 250. L’avantage de Willème sur la concurrence : la puissance.

DR Archives Fondation Berliet – Lyon / France

Willème TG 250, taillé pour la charge.

La série de Willème TG se décline en plusieurs versions : 200, 250 et 300. Ces camions ont été tout spécialement conçus pour le transport de charges très lourdes pouvant aller jusqu’à 1000 tonnes pour le TG 300. De type cabine avancé le TG propose tout de même une couchette mais le confort reste minimal voire inexistant selon les témoignages.

TG 200 1972. DR Archives Fondation Berliet – Lyon / France
TG 300 1976. Crédit Photo Fondation Berliet.

Le TG 250 est un Tracteur 8X8 d’un poids à vide de 27 tonnes, le moteur équipant ce monstre d’acier est un Cummins 6 cylindres de 450 cv. Pouvant arracher des charges de 250 tonnes, le TG 250 ce camion si exceptionnel et si rare à rendu bien des services comme dans cette entreprise proche de Nancy, MKTS transport, qui abritait l’un des derniers exemplaires jusque il y a peu.

Photo Fred Mercenier
Photo Fred Mercenier
Photo Fred Mercenier

Le 250 TG équipé de pneus de grue permet d’avoir une excellente motricité afin de supporter au mieux la puissance du moteur, comme le disait une célèbre publicité : sans maîtrise la puissance n’est rien.

Photo Fred Mercenier
Photo Fred Mercenier
Photo Fred Mercenier

Autre force du Willème, la capacité du moteur à supporter de longues périodes de roulage en première à cause des charges pouvant aller jusqu’à 250 tonnes. Le réservoir de 900 litres permettait de rouler deux jours à ce rythme. Autre chiffre impressionnant le poids de la boite de vitesse Clarks : 8 tonnes. Toute réparation se fait aux États-Unis. La boite est semi-automatique avec une position avec entraînement des vitesses avec verrouillage, en cas d’oubli de déverrouillage de la vitesse si le moteur cale il faut parfois attendre des jours le temps que la pression d’huile retombe. En ce qui concerne le système de frein,  le moteur fait office de compresseur à la demande en permettant une retenue importante dans les grandes descentes. Toutefois de trop nombreux voyants de contrôle dans le poste de conduite rendent la maîtrise du TG difficile. Chaque manœuvre est une épreuve pour son conducteur.

Photo Fred Mercenier
Photo Fred Mercenier

A la suite d’une offre publique de marché d’EDF pour ses centrales nucléaires les transporteurs devaient pouvoir tracter les mêmes remorques, de ce fait les quatre entreprises retenues commandèrent des tracteurs similaires chez Willème pour répondre au cahier des charges. Donc seulement 4 camions furent fabriqués en 1977 pour STAG, ZUCCONI, SCALES et MEYER. La société MEYER filiale des Transports MICHEL devient MEYER KEPPI TRANSPORTS SPECIAUX en 1992, en fait peu habitué à ce genre de transports le patron des TRANSPORTS MICHEL propose à Marc KEPPI de fusionner leurs sociétés puis en 2002 MARC KEPPI rachète l’intégralité de la société qui devient MARC KEPPI TRANSPORTS SPECIAUX tout en gardant le même nom MKTS. Cette société spécialisée dans le transport exceptionnels de masses indivisibles a exploitée régulièrement son TG 250 jusque 1996, date de la fin du contrat EDF, un seul conducteur était habitué à le conduire et donc à l’utiliser au mieux, son entretien se révèle assez délicat et demande toute l’attention nécessaire pour une mécanique exigeante et performante. Les rares autres conducteurs avouent facilement que ce camion est extrêmement délicat à maîtriser et n’utilisaient le 250 qu’à de rares occasions.

Photo Fred Mercenier
Photo Fred Mercenier
Photo Fred Mercenier

Ce camion sans suspension et ne roulant qu’à 60 km/h offre un rayon de braquage qui ne pardonne pas l’approximation et la moindre manœuvre demande de longues minutes quand ce n’est pas de longues heures, il se révèle donc très délicat et malgré sa capacité de charge il deviendra trop coûteux à exploiter. Les trajets de retour de convoi se feront régulièrement sur une remorque par économie de carburant et de temps, cela évitait également de rouler en convoi exceptionnel à cause des 3 mètres de large de l’engin.

Photo Fred Mercenier
Photo Fred Mercenier
Photo Fred Mercenier

De nos jours le Willème ne correspond plus au marché du transport exceptionnel, les besoins en grosses charges se font de plus en plus rares et les camions ayant évolués ce type de tracteur n’a plus sa place dans le monde du transport routier. Désormais cet exemplaire du TG 250 profite d’une retraite méritée après 127 000 kilomètres de convoi sur les routes d’Europe. 

 Jack Stouvenin

Un énorme merci à Fred Mercenier et à la Fondation Berliet https://www.fondationberliet.org/  pour les photos.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Top