You are here
Home > ACTU

Vers une RX-9 chez Mazda ?

D’après le magazine japonais Holiday Auto, la direction de Mazda a approuvé le développement et la mise en production de la remplaçante tant attendue des Mazda RX-7 et RX-8 (dont on avait déjà parlé ici), elles-mêmes équipées de moteur à piston rotatif.

La nouvelle venue (potentiellement RX-9, le nom a été déposé par Mazda) n’arrivera pas en concession avant 2020, où elle sera à coup sûr le point central de la célébration des 100 ans de la marque. Avant cela, on peut espérer voir un prototype préfigurant le futur modèle lors du Salon de Tokyo 2017, afin de célébrer les 50 ans de la Cosmo 110S, première voiture de la marque a être équipée de ce type de moteur. Le modèle définitif sera probablement présenté à Tokyo en 2019, quelques mois avant son lancement.

Holiday Auto a également révélé quelques détails techniques, en plus des rendus que nous vous présentons dans cet article. Comme il en avait été question lors de la présentation du concept RX-Vision et de son moteur SkyActiv-R, le nouveau moteur verra très certainement sa cylindrée passer de 1300 à 1600 cm3 et repassera à la suralimentation par turbocompresseur, si l’on en croit les brevets déposés en ce début d’année. Certaines rumeurs font état d’un fonctionnement HCCI (Homogeneous Charge Combustion Ignition), donc le fonctionnement est proche dun moteur Diesel, du fait de l’autoallumage. Cette architecture offrirait un certain intérêt sur un moteur à piston rotatif, réduisant partiellement les imbrûlés, et surtout, grandement les émissions d’oxydes d’azote. Ce moteur est estimé développer aux alentours de 400 chevaux, mais le magazine estime que la RX-9 vise un poids relativement contenu, aux environs de 1300 kg, soit autant que feue la Mazda RX-8. Cela offrirait à la RX-9 de belles performances dynamiques, surtout qu’il est potentiellement question d’une architecture “transaxle” avec la boite de vitesse à l’arrière, offrant une meilleure répartition des masses entre l’avant et l’arrière.

Il est également question d’un intérieur digne de n’importe quelle GT au niveau de l’équipement, ainsi que de l’intégration des dernières évolutions en matière de sécurité de la marque d’Hiroshima. La dernière inconnue reste le prix, estimé aujourd’hui à moins de 8 millions de yens (soit à peu près 70 000 euros).

Crédits images : Holiday Auto via Motoring.co.au

Laisser un commentaire

Top