Vous êtes ici
Accueil > ACTU > Vente Citroën Heritage, le chevron fait de la place

Vente Citroën Heritage, le chevron fait de la place

Le Dimanche 10 décembre, la maison LECLERE MOTORCARS, a procédé à la vente aux enchères d’une partie des réserves du Conservatoire CITROËN, pour un montant de 773 000€ (frais inclus). CITROËN HERITAGE a cédé 155 lots lors de cette vente aux enchères unique qui avait pour objectif de faire de la place pour préparer les nouvelles installations dans le cadre du futur déménagement des réserves du Conservatoire.

100 % des lots ont trouvé preneurs ce qui est plutôt rare mais pas étonnant vu l’ambiance qui régnait. Les acheteurs par téléphone étaient nombreux et semblaient vouloir tout rafler. La vente a été suivie par 1168 personnes. 621 personnes s’étaient inscrites pour enchérir, 311 l’ont fait dont 63 vainqueurs, soit 69% des lots de la vente.

La vente avait lieu en direct des réserves du Conservatoire, un lieu insolite situé à Aulnay mais seul la partie de la vente était visible, le reste étant masqué par des piles de palettes. 


Quelques records dont :

 


– Une XM V6 exclusive phase 2 de 2000 estimée 4 000 – 6 000€ a été vendue 33 600€


– Une BX GTI de 1990, présérie-usine, estimée 6 000 – 10 000€ a été vendue 11 200€


– Une maquette du concept-car Tubik de 2010 estimée 20 000 – 30 000€ a été vendue 36 960€

 

C’était également de voir de nombreux véhicules assez étonnants, entre pré-série, prototype et exercice de style il y avait de quoi ravir le curieux. 

 XSARA PICASSO « EL BICHO » SBARRO

2001

À la fin des années 90, Audi et Volvo ont lancé la mode du véhicule loisir, dérivé d’un modèle de série, avec respectivement l’A6 Allroad et le Crosscountry. Certains constructeurs ont rapidement suivi, comme Renault et son Scenic 4X4. Dans le but de travailler le sujet pour la marque Citroën, et en accord avec les ingénieurs qui ont fourni la voiture de base, Sbarro a présenté en 2001 un tel concept sur le Xsara Picasso. Ce sera le modèle El Bicho. Pour cela, la garde au sol est surélevée avec des passages de roues élargies, des phares antibrouillards sont intégrés dans le bouclier avant, de gros bas de caisse et des barres de toit soulignent les extrémités de la caisse, et une transmission à motricité renforcée. Peinte dans un jaune pastel, elle arbore son look baroudeur avec beaucoup de panache. La voiture est unique et vous permettra de disposer d’une auto d’un carrossier célèbre.

vendu 6160€ pour une estimation entre 5000 et 10000 €

 

 

C-Triomphe – 2007
Estimation :
8 000 – 12 000 €
Résultat : 7840 €

103 

C-TRIOMPHE

2007 // 4 052 km

Les relations entre Citroën et la Chine remontent à 1992. La production de Citroën en Chine débute en 1992 lorsque le constructeur français y introduit ses ZX Fukang. Fort du succès de ce modèle (produit au sein de l’usine de Wuhan), la marque au double chevron a poursuivi sa conquête. Avec l’ouverture commerciale de l’Empire du Milieu, la demande en produits manufacturés « haut de gamme » ne cesse de croître. Après la C5, importée depuis 2001, c’est une nouvelle venue qui fait son apparition sur un marché ô combien concurrentiel. La C-Triomphe est (en quelque sorte) une C4 tricorps particulièrement allongée. En effet, la longueur du modèle passe de 4,26 à 4,80 m, ce qui lui permet de dépasser sa grande sœur C5 !

 

 

Visa Super (4 cyl) – 1979
Estimation :
1 500 – 3 000 €
Résultat : 6720 €

109 

VISA SUPER (4 CYL)

1979 // 11 198 km

La genèse de cette Citroën aura été marquée par plusieurs périodes. D’abord, celle d’un rapprochement possible avec Fiat et l’utilisation d’une plateforme de 127, puis d’un projet 100 % Citroën, pour finalement aboutir à une plateforme de 104 suite au ma-riage avec Peugeot. L’idée de la 2CV est bien sûr dans la tête des ingénieurs et quand on regarde l’auto présentée en 1978, on y retrouve quelques clins d’œil. Le gros montant arrière, l’originale calandre centrale et la simplicité générale de conception. D’ailleurs, outre le quatre cylindres de la 104 naturellement plus gros et plus puissant, le fameux bicylindre est aussi proposé. Mais d’autres signes distinctifs de Citroën se retrouvent aux 4 coins de la voiture, comme le balai d’essuie-glace central de la CX et les passages de roues arrière de GS. Il est à noter que le mauvais démarrage des ventes a contraint Citroën à rapidement restyler ce modèle, ce qui sera fait avec succès grâce au talent d’Yves Dubernard, alors chez Heuliez. 

 

 

CX Pallas automatic phase1 – 1980
Estimation :
6 000 – 10 000 €
Résultat : 13440 €
 

GS phase 1 – 1973
Estimation :
2 500 – 5 000 €
Résultat : 11200 €

092 

GS PHASE 1

1973 // 921 km

Entre l’Ami 6, voire l’Ami 8 de 1970 et la DS, le trou est grand dans la gamme. Citroën a besoin urgemment d’un modèle dans le créneau intermédiaire. Mais les clients fidèles de la marque se demandent comment Citroën pourra innover dans ce secteur du milieu de gamme où toutes les voitures se ressemblent pour ne choquer personne. Ils ne seront pas déçus ! Une fois de plus, Citroën arrive avec une vraie Citroën, innovante, belle et originale : la GS. Elle est littéralement la vedette du salon de Paris. Elle est élue voiture de l’année 1971 !. Robert Opron s’est vite mis dans les chaussures de Flaminio Bertoni pour respecter l’ADN de la marque. Il le préservera d’ailleurs encore largement avec la SM et la CX ! Mais revenons à notre GS et ses ingrédients bien Citroën : moteur refroidi par air (4 cylindres), suspension hydropneumatique (une première dans ce créneau), une ligne très innovante à l’excellent Cx et un tableau de bord futuriste avec un tambour défilant derrière une loupe et une poignée de frein à main savamment intégrée dans la planche de bord. Encore une Citroën à collectionner impérativement et à faire rouler tant sa modernité de l’époque lui permet de s’intégrer sans difficulté dans la circulation d’aujourd’hui ! 1 222 cm3, 60 chevaux et 150 km/h. Cette GS beige a été commercialisée par Citroën Espagne.

GSpécial phase 2 – 1977
Estimation :
2 000 – 4 000 €
Résultat : 13440 €

128 

GSPECIAL PHASE 2

1977 // 2 078 km

Après 7 ans d’existence, la GS est restylée, ce qui est plus long que la moyenne des concurrents. Normal, les Citroën étant toujours en avance sur leur temps ! C’est donc en 1977 que quelques modifications esthétiques voient le jour, comme la calandre et la planche de bord revue. Un peu plus tard en 1979, une modification majeure voit aussi le jour, pour le client comme pour les ingénieurs : le hayon arrière ! Majeure car cela a imposé une refonte complète de la structure monocoque avec tout ce qui va avec de calcul, d’essai de torsion et de crash test. Cela lui redonnera 9 ans d’existence supplémentaire, aidés par de nombreuses séries spéciales, soit au total, entre phase 1 et phase 2, 16 ans ! Un record pour les concurrents, une normalité pour Citroën, qui par son esprit d’innovation a découvert l’élixir de jeunesse ! 23 ans pour la Traction, 42 ans pour la 2CV, 20 pour la DS… quand les modèles concurrents tiennent péniblement 10 ans ! Le modèle des réserves Citroën est une GS spécial d’un orange très années 70. 

 

AX électrique Axel – 1995
Estimation :
1 500 – 3 500 €
Résultat : 3136 €

136 

AX ELECTRIQUE

1995

Révolutionnaire selon la publicité de Jacques Séguela, l’AX aurait pu l’être encore plus avec une motorisation électrique. Citroën y travaillait déjà ardemment, on l’a vu avec le concept Citela. Citroën s’essaya donc naturellement sur l’AX au travers de cette ma-quette d’un beau rouge et d’une finition intérieure spécifique. Ce modèle reflète une étape importante dans l’histoire de Citroën, voire même par conséquent de l’automobile. C’est en effet la première représentation d’une Citroën électrique de série pour adultes, puisqu’André Citroën lui-même avait choisi ce type de motorisation pour ces jouets d’enfant. Rappelez-vous son objectif était que chaque enfant venant au monde puisse avoir comme premiers mots « Maman, Papa, Citroën ». Cette auto est une belle maquette de présentation, sans batterie.

 

Xénia – 1980
Estimation :
15 000 – 25 000 €
Résultat : 7280 €

110 

XENIA

1980

Introduit au salon de Francfort en 1981, le concept car Xenia basé sur une plateforme de BX pas encore dévoilée (une affaire de mois), frappera par sa modernité extérieure comme intérieure. Dessiné par Trevor Fiore, ce break monocorps aux immenses portes-papillon, d’une forme très cubique et futuriste dispose d’un intérieur digne d’une navette spatiale. Il rencontrera un immense succès et bénéficiera d’une littérature prolixe dans les journaux et revues spécialisés. En effet, bien avant l’heure, il explorera le concept de segment croisé en couplant un design sportif de coupé deux portes, avec un coffre de break et un intérieur de monos-pace. Une étude très intéressante qui a été espionnée avec soin par tous les autres constructeurs de la planète. Citroën Heritage propose ici non le concept-car, pieusement conservé, mais sa maquette initiale de style. C’est avec cette sculpture, puisqu’il s’agit d’une vraie sculpture en clay (argile synthétique) peinte, que l’artiste a défini les formes exactes de la voiture. Cette sculpture pleine (vitrage aussi en argile) est posée sur un châssis avec de vraies roues. Vous avez ainsi la possibilité d’acquérir une œuvre d’artiste totalement unique et chargée d’histoire, futuriste, technologique et esthétique.

 

BX GTI “Course” Production Espagne – 1990
Estimation :
10 000 – 15 000 €
Résultat : 17920 €

127 

BX GTI « COURSE » PRODUCTION ESPAGNE

1990

Dérivée d’une BX GTI 16 S, cette auto de course a participé au championnat des voitures de production 2.0 l en Espagne. Prépa-rée comme il se doit avec baquet, arceau, suspension mécanique, pneus slicks, c’est une vraie bête de circuit, très originale et qui ne demande qu’à être réveillée.

Véhicule de présérie-usine : démarches administratives à effectuer auprès des services administratifs compétents.

10 000 -  15 000 € sans réserve

 

C-Elysée WTCC – 2014
Estimation :
18 000 – 25 000 €
Résultat : 24640 €
L’histoire de Citroën avec la Chine est une longue histoire d’Amour. L’un des premiers constructeurs européens présents en Chine avec la ZX. Citroën lance en 2012 la C-Elysée réservée au départ à ce marché. Rapidement, les autres constructeurs s’implantent à leur tour dans ce pays tant les enjeux et les volumes sont prometteurs. Pour appuyer son modèle, Citroën décide alors de l’engager dans le championnat WTCC, championnat du monde des voitures de tourisme en 2014 avec
son pilote star, génie du volant, Sébastien Loeb, épaulé d’Yvan Müller et de José Maria Lopez. Dès la première manche, les trois autos remportent les trois premières places : un raz de marée, complété par les titres mondiaux pilote – constructeur en fin de saison, puis en 2015 et 2016. Il s’agit ici d’une maquette de salon mettant en avant ce grand succès sportif de la marque. Une occasion unique de disposer d’un bout de ce palmarès mondial avec cette maquette de salon sans mécanique.

 

C2 Super 1600 Ogier 2008 – 2007
Estimation :
8 000 – 14 000 €
Résultat : 16800 €

141 

C2 SUPER 1600 OGIER 2008

2007

Voici le « showcar » officiel de la superbe Citroën C2 Super 1600 sur laquelle courrait Sébastien Ogier en 2008 dans le Championnat du monde des rallyes catégorie junior. Cette voiture n’a pas, pour des raisons de confidentialité, de moteur mais elle est idéale pour décorer le salon d’un concessionnaire ou le garage d’un amateur ! Reproduction identique de la mythique voiture de rallye : elle a servi de représentation sur différents stands de la marque aux chevrons.

Xantia break – 1996
Estimation :
500 – 1 500 €
Résultat : 448 €

144 

XANTIA BREAK « EXPO » 

1996 

Grâce à d’excellentes relations entre Jacques Calvet, patron du groupe PSA et Gérard Queveau, patron du Groupe Heuliez, ce dernier groupe peut prendre un grand virage pour devenir un carrossier producteur de voiture de série, à l’image d’un PininFarina ou d’un Bertone. On ne parle pas ici des Peugeot 604 rallongées ou de la R25 Limousine, qui reste des petites séries de carrossiers. En effet, au milieu des années 1980, Citroën lui confie la production complète des breaks BX. Avec beaucoup de succès et de gros investissements (ligne de soudure, cataphorèse, peinture…), Heuliez va produire à Cerizay tous les breaks BX pour la marque. Au vu de cette réussite, Citroën n’hésitera pas à lui transférer aussi la production des derniers breaks CX, puis de la totalité des breaks XM. Par la force des choses, devenu ainsi un spécialiste des dérivés break, c’est tout naturellement qu’Heuliez pro-duira aussi la totalité des breaks Xantia. Bertone avec son designer fétiche de l’époque, Marc Deschamps, aura réalisé la BX (avant Marc Deschamps), puis la XM et son break et la Xantia. C’est donc aussi ce tandem qui officiera pour le break. Qualifié de très élégant, voire de break de chasse, le véhicule fut une grande réussite et connut un franc succès. Heuliez ira ainsi jusqu’à recruter ce designer pour créer Heuliez Torino en Italie. Le modèle présenté à la vente est une maquette longtemps exposée à la cité des sciences et de l’industrie pour illustrer la recyclabilité d’une automobile en fin de vie.

 

 

DS 3’OM’ – 2011
Estimation :
10 000 – 15 000 €
Résultat : 13440 €

131 

DS 3 ‘OM’ THP 150

2011 // 19 km

En 2009, Citroën présente la DS 3 Inside, préfigurant la DS 3 de série du salon de Francfort 2009. Le Groupe PSA tente un pari osé de lancer une nouvelle ligne sur le créneau du premium. Ce sera DS, grâce à l’incroyable image de la DS de 1955 dans le monde entier, véritable icône de l’automobile. La DS 3 renouvellera le genre, un peu ressassé, de la Mini, avec beaucoup de modernité et de classe. Les ventes seront au rendez-vous. Le modèle ici présenté est un modèle unique pour l’Olympique de Marseille. Il ne sera jamais commercialisé ainsi décoré.

 

Iltis – 1981
Estimation :
4 000 – 6 000 €
Résultat : 10080 €

120 

ILTIS

1981 // 10 889 km

En 1979, Citroën tente sa chance et s’allie avec Volkswagen pour proposer à l’armée française une solution de remplacement à la Jeep. Ainsi, par ce contrat, Citroën obtient la caisse du Volkswagen Iltis, et la possibilité d’y intégrer un moteur de sa gamme. En effet, l’armée française souhaite disposer d’un moteur français afin d’être certaine de l’approvisionnement de pièces de rechange et éviter tout embargo d’une quelconque nation. Le véhicule ici au catalogue a un quatre cylindres en ligne de 1 818 cm3 développant 75 ch. La voiture est équipée d’une boîte à quatre rapports, d’un différentiel et d’un réducteur, l’ensemble permet à la voiture de grimper des côtes de 50 %. Côté vitesse maximale, l’Iltis affiche un 130 km/h, et enfin, la voiture est capable de rouler dans 60 cm d’eau. Une superbe auto pour aller rouler en forêt les cheveux aux vents. Le véhicule proposé à la vente est une Iltis non modifiée, au moteur Volkswagen. 

C Cactus concept – 2013
Estimation :
8 000 – 12 000 €
Résultat : 4480 €

134 

C CACTUS CONCEPT

2013

Initié avec un concept car très novateur en 2007 (salon de Francfort), retravaillé sur un deuxième concept en 2014, le C4 Cactus de série est naturellement une auto innovante dans la gamme Citroën, traduisant son nouveau positionnement au sein du groupe PSA et des marques sœurs Peugeot et DS. Sur le mode SUV, surélevée, la voiture intègre de grandes protections latérales, mate-lassées appelées les Airbumps : fini les coups de portières dans les parkings !! Une fois de plus, la réflexion des hommes de Citroën est osée, non seulement avec ces Airbumps mais aussi avec cette image d’un SUV moderne, jeune mais minimaliste et économique. Le modèle présenté est une maquette non roulante de présentation interne, un objet de travail, d’art, unique.

Jumpy “Atlante des Neiges” – 2007
Estimation :
15 000 – 20 000 €
Résultat : 17920 €

 115 

JUMPY « ATLANTE DES NEIGES »

2007 // 558 km

Construit sur la base du Jumpy, l’Atlante des Neiges a été imaginé pour faire la navette de votre hôtel aux pistes de ski. Sbarro et ses élèves ont commencé par allègrement découper le toit du véhicule de base, puis ont supprimé les portes pour vous faire entrer par l’arrière comme dans un bus scolaire américain et ont fini en étanchéifiant tout l’habitacle. Celui-ci est donc en plein air pour recevoir 5 skieurs tout équipés, combinaisons, gants, bonnets, chaussures. Mais ce véhicule est aussi un splendide cabriolet à 6 places, le plus spacieux qui n’ait jamais existé. Idéal pour se promener au bord de la plage ou à la chasse, dans des bois comme à la montagne, vous ne passerez pas inaperçu, mais n’oubliez pas de prendre 6 cirés dans le coffre au cas où la météo se dégrade-rait ! Si par hasard vous n’aimez pas les sports d’hiver, rien n’empêche donc d’imaginer une version pour les vacances d’été dans votre propriété. Ce prototype, basé sur le Jumpy, est équipé d’un moteur diesel 1,6 l de 110 chevaux. 

Pluriel concept – 1999
Estimation :
7 000 – 9 000 €
Résultat : 5600 €

119 

PLURIEL CONCEPT

1999 

Les dirigeants de Citroën rêvent depuis quelques temps de relancer le mythe de la Méhari. Ce concept se doit d’être moins rustique que la Méhari de 1968. Les fonctions principales de cette dernière doivent être bien présentes, comme le pick-up, la décapotable ou la berline fermée résistante aux intempéries. Les ingénieurs de Citroën, aidés du fournisseur Webasto, aboutiront à ce concept très innovant. Toit ouvrant en toile, basculant sous le plancher du coffre et arches latérales démontables offriront la modularité escomptée. Produite en Espagne, la voiture de série connaîtra un vrai succès d’estime face à tant d’innovation, mais une réussite commerciale mitigée face à tant de complexité. La maquette de style présentée ici est intéressante à plus d’un titre. Elle préfigure déjà bien ce que sera la C3 Pluriel de série, mais avec un clin d’œil très appuyé à la Méhari avec ses stries latérales sur un des flancs, qui ne seront hélas pas retenues sur la série. 

 
Lot de 2 combinaisons de l’équipage Hubert Auriol/ Philippe Monet. Paris-Moscou-Pékin 1992
 
Estimation :
300 – 500 €
Résultat : 1568 €
 
 
 
Combinaison de Jacky Ickx. Paris-Dakar 1991
Estimation :
200 – 250 €
Résultat : 5824 €
 

Voici quelques exemples de cette belle vente, l’occasion de voir une partie du patrimoine de la marque et quelques bons souvenirs.

Laisser un commentaire

Top