You are here
Home > AUTO

Triumph Hérald, l’oubliée de Cyril

7

A l’occasion de l’achat d’une Triumph Hérald par un de mes amis j’ai eu envie de vous présentez rapidement cette voiture oubliée qui a pourtant été une voiture importante et aux utilisations multiples. Découvrez cette voiture au travers de vielles publicités de l’époque.

1

La Triumph hérald fut construite entre 1959 et 1971, déclinée en en cabriolet, berline, coupé, break et camionnette elle sera vendue à 300 000 exemplaires lors de sa carrière. Son châssis sera utilisé pour la Triumph Vitesse, la célèbre Spitfire et la GT6 un coupé 6 cylindres moins connu.

La Hérald était vantée pour sa facilité d’utilisation, sa maniabilité et sa relative solidité.

2.

Elle fut utilisée par la police, les administrations, les stars du rock comme Lennon ou encore par James May dans un épisode de Top Gear ou la Hérald était transformé en bateau.

8

3

La marque Triumph commença à présenter ses premières voitures en 1921, auparavant la marque se concentrait sur les motocyclettes. En 1925 la première voiture Britannique de série équipée de freins hydrauliques.

4

En 1936 Triumph présente la Dolomite, une sportive inspirée de l’Alfa 8C 2300. En 1950 ce fût le tour de la TS 20 équipée d’un moteur Massey Fergusson (les tracteurs) qui lança la série des sportives TR. La Stag autre sportive Triumph naquit en 1970.  La marque disparaît en 1984 mais le nom appartient toujours au groupe BMW.

 

Triumph Stag
Triumph Stag
DOLOMITE
Triumph Dolomite

20TS

 

5

Revenons à notre Hérald, plusieurs moteurs étaient alors proposés, un 948 cm3, un 1147 cm3 et un 1296 cm3. La boite de vitesse comportait 4 vitesses. Son poids oscillait entre 725 et 865 kg, donc un poids très intéressant pour peu que l’on modifie le moteur pour en faire une voiture sympa pour écumer les rallyes et autres sorties d’anciennes de nos jours. Et justement c’est le cas du modèle que va acheter mon ami Cyril samedi.

6

Après avoir repéré sa hérald sur un site de petites annonces dont le nom comporte les mots bon et coin , Cyril est allé voir celle qui allait bientôt partager son garage. Un aller-retour à Tours et une inspection minutieuse plus tard l’affaire est conclue. Noël tombera donc Samedi pour Cyril avec un modèle de 1967 moteur 1296. Nous suivrons en live les aventures de Cyril et Toma à Tours pour récupérer et ramener la Hérald à Paris.

9

Déjà amoureux de sa Hérald Cyril lui donné un petit nom, désormais il faudra l’appeler Denise…

12395053_10153596987342107_399804815_n

J’ai demandé à Cyril de nous expliquer pourquoi avoir acheté une Hérald, voici sa réponse :

 

Ayant un petit budget pour m’acheter une “ancienne”,je furetais sur les sites de petites annonces bien connus, j’en ai parcouru plus de 600 de ces annonces…aidé de quelques potes au téléphone -vas-y les échanges de MMS et de textos

A force de discuter avec mon ami Toma, il nous est apparu essentiel que la voiture soit éligible aux rallyes VHC, donc je suis partis vers un véhicule d’avant 1985.

Des Minis, des Behemes, des Mercos, etc…J avais l’impression qu’il n’y avait que ça sur le marché. Et je voulais un véhicule qui sorte de l’ordinaire, conduite à gauche, du début des 80’s.une caisse bien..

J’y suis passé de nombreuses fois sur cette petite annonce, succincte, une seule photo, un commentaire qui fleurait bon le proprio énervé face aux acheteurs fictifs, mais une jolie voiture qui a l’habitude des rallyes, donc équipée! (Baquets, arceau, etc…), évitant un surcoût pour ma bourse.

Grâce aux réseaux sociaux, je me rends  qu’elle est propre et qu’elle est entretenue par Mr Dupont, garagiste près de Tours, connu en bien de certains journalistes de voitures anciennes.
Allez, hop, je décroche mon téléphone!

Le propriétaire en parle avec amour et respect -je crois que ça y a joué pour beaucoup, quand on achète une ancienne, C est pas comme une Prius, on veut savoir son passé pour comprendre la Dame – donc on se prend une journée avec mon Toma pour aller la voir chez le garagiste qui s’en occupe et pour l’essayer…

Une vraie anglaise, conduite à droite, posée au raz du sol, elle est pimpante pour une quinquagénaire, pas de botox, du vrai, du brutal, un moulin avec une culasse de 1300 qui chante bien, des boutons partout ( ne pas oublier les post-it de couleur pour s’y retrouver au début…) et en plus une 4 places c’est parfait pour emmener mon fils en ballade.

Donc l’affaire est conclue, pour un véhicule très différent de ma recherche initiale(conduite à droite)…il y a des fois,ça fonctionne au coup de coeur…

 Suivez les aventures de Denise Samedi sur le blog et les réseaux sociaux du blog.

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Top