Vous êtes ici
Accueil > 2 roues > Test : Kawasaki ZRX 1200 S 2001, pour les gros bras !

Test : Kawasaki ZRX 1200 S 2001, pour les gros bras !

 

L’héritière de la ZRX 1100 avait pour mission de sortir son épingle du jeu des roadsters puissants. Une gamme dominée alors par la Yamaha XJR et la Suzuki Bandit. La transformation est moins radicale qu’il n’y paraît puisque la 1200 S n’est qu’une évolution mesurée qui reprend la majorité des composants de la 1100, y compris sa carrosserie d’origine. Néanmoins, Kawasaki réussit à rajeunir de belle manière du déjà vu.

Voici la version d’origine. Crédit Motoprofi.com

Ce modèle de 2001 a troqué sa tête de fourche par un phare rond au look plus vintage et son freinage avant par un Nissin plus endurant. Les clignotants ainsi que les compteurs sont également modifiés. Un look plus roots assumé et un engin au charme brut. 

 Cette routière se contente d’un réservoir de 19 litres, c’est un peu léger pour voyager. Les suspensions avant/arrière sont dotées de tous les réglages, facilement accessibles. Le carénage de la version d’origine manque rapidement dès que le rythme s’accélère. Le confort de la suspension arrière est en léger progrès, et de son côté, la fourche réagit moins sèchement. Au bout du compte, la 1200 S est donc beaucoup plus confortable que sa devancière tout en conservant son penchant pour l’arrachage de bras. Une routière simple et efficace, qui offre une position de conduite assez confortable pour un gabarit « normale ». 

Ce 1200 est une réussite qui fait oublier le pourtant très efficace 1100 cm3. Malgré la démultiplication rallongée, la moto offre des sensations fortes, en ayant toujours de quoi en rajouter sous la poignée. Dans la circulation tout se règle en un filet de gaz et le moindre obstacle se volatilise dans le rétroviseur en une fraction de seconde.  Le gros quatre pattes reprend dès 1 000 tr/min sur le cinquième rapport sans un à-coup ! Sur route même combat le cinquième s’occupe de tout. Une boite précise et efficace, c’est du sérieux !

L’agilité demeure bonne jusque 130 mais ensuite le poids se fait sentir sur les changement de cap, vous me direz que passer 130 Km/h en France vous êtes considéré comme un assassin…

Avec 228 kg à sec, la 1200 S n’est pas la plus light de sa catégorie et cela se ressent en entrée de courbe mais sinon le comportement est parfait, la moto se mène sans piège, c’est stable et rassurant.

Une moto au look ravageur totalement dans la lignée des gros cubes des 80’S avec ces quelques modifications. Un engin capable de vous emmener en week-end avec quelques bagages motos adaptables et un saute-vent amovible. Le duo ne pose aucun souci tant que le passager ne mesure pas plus de 1,80 m , les cales-pieds étant positionnés un peu haut. Par contre, le passager devra comme le pilote, savoir s’accrocher quand le gros quatre cylindres se met en en action…

Laisser un commentaire

Top