Vous êtes ici
Accueil > ESSAIS > ESSAI : SUZUKI SWIFT 1.2 Dualjet SHVS Privilège 90 ch

ESSAI : SUZUKI SWIFT 1.2 Dualjet SHVS Privilège 90 ch

Cette semaine Romain nous propose l’essai de celle qu’il appelle : La plus fun du marché !

Présente sur le marché automobile depuis des années, la Suzuki Swift a connu une belle évolution au fil des générations. Elle a réussi à conquérir le cœur des européens – essentiellement depuis 2004, avec un modèle conçu spécialement pour leurs attentes. Rappelons tout de même que la version 2004-2017 s’est vendue dans le monde à plus de cinq millions d’exemplaires ! Avec culot et mieux armée que jamais, elle n’hésite pas à défier les reines de la catégorie – Clio et 208 – tout en gardant son charme et son assurance. Voici qui promet de bons résultats…

 

Commercialisation            I : 1983-89 – II : 1988-03 – III : 2004-11 – IV : 2011-17 – V : 2017…

Design                        ☻☻☻☻☺                                           Finition ☻☻☻☺☺

Plaisir de conduite ☻☻☻☻☺                          Visibilité ☻☻☻☺☺

Carrosserie                                                                                        Berline 3/5 portes 2 volumes

 

Le printemps 2017 marque pour le constructeur d’Hamamatsu le lancement commercial de sa nouvelle citadine Swift, un remplacement délicat puisqu’il s’agit de conserver le succès des anciennes générations tout en renouvelant l’auto. Sans aucun doute, le défi sera relevé !

I°/ Suzuki fait de bonnes petites voitures.

 

Aucune faute de mauvais goût n’est à déplorer sur cette nouvelle Swift. On aurait aimé que les designers maîtrisent aussi bien la copie du Suzuki Ignis qui a une face arrière complètement raté. Ici, les lignes sont dynamiques et elle n’hésite pas à reprendre les codes de son temps :

 

  • Carrosserie bicolore dans le genre Mini – modèle essayé en couleur métallisée speedy blue facturée 530 €, avec pavillon gris et montants de pare-brises noirs ;
  • Grande calandre dans laquelle vient se loger la plaque d’immatriculation.

 

Il est indéniable que la marque japonaise est très forte dans le domaine des petites voitures (citadines, petits SUV). Les designers ont prit soin de veiller à ce que les proportions soient correctement équilibrées : véhicule raccourci, abaissé et élargi. Pour ceux qui rêvent d’un véhicule dynamique et sportif, cette Suzuki en a le look.

Le seul bémol est que la gamme Suzuki n’est pas très cohérente en matière d’esthétisme et cela fait un peu fouillis. Regardez par exemple les Renault ou Volkswagen, tous les modèles gardent la même ligne stylistique et cela nous empêche d’y perdre notre latin.

 

II°/ Il n’y a pas que les dames qui seront séduites.

 

La fun attitude de l’extérieur se confirme dans l’habitacle avec des plastiques de qualité moyenne mais honnête pour ce type de véhicule. Si vous voulez la lune, montez en gamme !

Au poste de conduite, ce qui séduit de prime abord est le volant gainé de cuir, bien fini grâce à ses surpiqures, ses trois branches et son moyeu central rond. Le design est plutôt féminin mais ravira aussi la gente masculine. La sellerie reste ferme et confortable, la visibilité correcte, ce qui devient rare dans une auto contemporaine. Concernant le tableau de bord, il est branché et bien dessiné mais le carton rouge viendra du fait que le conducteur risque de s’embrouiller les pinceaux lors de la prise en main car il n’y a que les chiffres pairs d’indiqués (20, 40, 60…). Attention à bien respecter le 30 ou 50 en ville et le 90 sur route qui n’est pas forcément visible du premier coup !

 

 

 

III°/ SHVS : une technologie qu’on oublierait presque !

 

Côté motorisation, le modèle d’essai était équipé du moteur maison 1.2 Dualjet 90 ch, certes un peu faiblard dans les montées mais tout de même acceptable. Si vous êtes un gros rouleur, prenez la motorisation 110 ch qui vous procurera plus de punch.

La technologie hybride SHVS, quant à elle, se déclenche quand la voiture a besoin de plus d’effort (comme les fortes accélérations, les redémarrages à des feux tricolores…). Lorsque le moteur thermique décide de reprendre les commandes, il le fait en douceur, sans à-coup et vibrations, ce qui ferait presque oublier que l’on est dans un véhicule hybride. Le but ultime du SHVS est de faire des économies et de préserver l’écologie.

Et pour ceux qui aiment les citadines musclées, le japonais proposera prochainement une version 140 ch qui risque franchement de faire des adeptes.

IV°/ La plus fun des citadines.

 

Pour conclure, cette citadine est sans doute l’une des plus fun du marché et elle n’aura pas de mal à rivaliser avec la concurrence. Sa technologie SHVS est agréable, sa bouille adorable, son prix abordable… Bref, si vous avez le goût de l’exotique, que vous en avez marre des françaises, je vous recommande cette Suzuki Swift dont le tarif débute à 11 190 €.

 

FICHE TECHNIQUE

Moteur

Nom du moteur                                                                 1.2 Dualjet

Energie                                                                                 Essence et hybride (SHVS)

Architecture                                                                        4-cylindres en ligne

Alimentation                                                                       Atmosphérique

Injection                                                                               Injection multipoint

Cylindrée                                                                             1 242 cm3

Puissance réelle maxi                                                         90 ch (66 kW) à 6 000 tr/mn

Couple maxi                                                                        120 Nm à 4 400 tr/mn

Alésage/Course (mm)                                                       73.0 x 74.2

Disposition moteur                                                            Longitudinal avant

Transmission

Boîte de vitesses                                                                 Mécanique 5 rapports

Mode de transmission                                                       Traction

Technique

Type de châssis                                                                   Monocoque

Direction assistée                                                               Oui

Type de direction                                                               A crémaillère

Type d’assistance                                                               Assistée

Diamètre de braquage                                                       9.6 m

Type de suspension avant                                                Type McPherson, jambes de force avec ressorts hélicoïdaux

Type de suspension arrière                                              Essieu de torsion et ressort hélicoïdaux

Consommation

Mixte                                                                                    4.0 L/100

Rejets de CO2                                                                                                         90 g/km

Tarif

A partir de                                                                           11 190 €

Modèle essayé                                                                     16 840 €

Dimensions

Longueur                                                                             3.84 m

Largeur                                                                                1.74 m

Hauteur                                                                               1.50 m

Poids                                                                                    850 kg

 

Texte Romain Orry,  aux manettes de Pleins Phares, tous les 1er vendredi du mois sur Fajet.net. Infos ici.

 

 

 

 

One thought on “ESSAI : SUZUKI SWIFT 1.2 Dualjet SHVS Privilège 90 ch

Laisser un commentaire

Top