Vous êtes ici
Accueil > AUTO > Prise de contact avec la nouvelle 208

Prise de contact avec la nouvelle 208

 

Alors que sa concurrente Clio est sortie déjà depuis plusieurs semaines, la lionne était en test début octobre à Comporta au Portugal. Prise de contact sur les belles routes portugaises avec celle qui semble promise à un beau succès. 

 STYLE

Pas simple d’être la descendante de la Peugeot 205, un tel succès est toujours difficile à égaler. Ici le style tranche totalement avec la devancière pour adopter un look agressif et moderne dans la lignée du reste de la gamme depuis 3008. En finition GT Line le côté sportif est évident, le sport est dans les gènes de la marque depuis longtemps d’ailleurs. Mais c’est aussi une manière de se distinguer des concurrentes bien plus sages niveau design.

 

A BORD  

Une fois à bord on reste sur la même bonne impression. La qualité des matériaux est clairement un niveau au dessus, l’effet laqué de certain plastique est splendide même si à l’usage les rayures risquent d’apparaître. L’intérieur est beau, élégant et va faire pâlir de jalousie certaines berlines…

Le i-Cokpit avec affichage 3 D est un régal (Dans cette version GT-Line) et envoi la 208 dans une autre dimension. J’ai adoré mais cela pourra dérouter les plus conservateurs.

L’écran tactile est très grand, sa compatibilité avec Android Auto et Apple CarPlay en fait un véritable centre multimédia au cœur de la voiture. On y retrouve les informations classiques comme la navigation, les médias, réglages du véhicule.

De sublimes touches “piano” viennent compléter le tableau de bord avec élégance et permettent l’accès rapide à certaines fonctions. 

A noter que la Peugeot 208 propose toutes les aides à la conduite.

Moteurs et finitions 

Lors de ces essais plusieurs motorisations étaient à notre disposition, PureTech 100, Puretech 130, PureTech 75, BlueHdi 100 et le clou du spectacle la e-208 entièrement électrique de 136 ch 100 KW.

Côté boites de vitesse, selon la version est la motorisation on retrouve la boite automatique 8 rapports EAT8, Boite manuelle 5 ou 6 vitesses. Les niveaux de finitions sont les suivants : Like, Active, Allure, GT et GT Line. A noter que Active et Allure propose une version Business. 

TEST

Pure Tech 75 BVM 5 : 

cette version entrée de gamme est loin d’être à la traîne, son moteur volontaire fera largement le job en ville et permettra tout de même de belles escapades sans toutefois s’attendre à trop. A partir de 15 500 € ce modèle est proposé en deux finitions, Like très économique et Active plus équipé. Cette motorisation fait l’impasse sur de nombreux équipements technologiques comme le combiné d’instruments digital 3D, le frein à main électrique, l’entrée et le démarrage sans clé ou les aides à la conduite évoluées.

Le moteur 1.2 atmosphérique à trois cylindres délivre 75 ch avec des performances plutôt modestes : 14,9 s pour passer de 0 à 100 km/h, et 22,3 s pour passer de 8 à 120 km/h en 5e…. Sur la route, le ressenti est meilleur qu’attendu grâce à un bon étagement de sa boîte. Sinon n’attendez pas de folies.

Pure Tech 100 BVM6

Proposée à partir de 20 400 € cette motorisation couplée à la BVM6 est vraiment le bon compromis à mes yeux, un moteur joueur et une boite parfaitement étagée. J’ai pris beaucoup de plaisir à son bord sur les petites routes portugaises, le châssis dynamique venant sublimer cette petite lionne. Un vrai régal !

Pure Tech 130 EAT8

ici couplé avec la formidable boite automatique à 8 rapports EAT8 le moteur Pure Tech 130 fait des merveilles. Avec un châssis rigoureux et un 3 cylindres qui ne manque pas de souffle, cette version reste la plus confortable grâce à son niveau de finition supérieur et ses nombreux équipement. Idéale en ville, facile sur route et confortable sur autoroute elle a tout d’une grande.  Il faudra débourser 26 300 €.

Blue Hdi 100

Nouvelle époque et nouvelle mode, le diesel autrefois si formidable est devenu le grand méchant pollueur et les constructeurs doivent encore une fois s’adapter. La Peugeot propose donc un seul et unique bloc diesel. Idéal pour les gros rouleurs et les entreprise se moteur ne manque pas d’arguments pour séduire la clientèle. Le 1,5 litres associé à la boite manuelle 6 développe 100 ch à 3 500 tr/min et 250 Nm à 1 750 tr/min. Les consommations annoncées sont de 4,2 l/100 km en mixte selon la norme WLTP pour 109 à 111 g/km de CO2 en fonction de la finition.  0 à 100 km/h effectué en 11,4 s et 11,3 s nécessaires pour passer de 80 à 120 km/h sur le cinquième rapport. Le moteur pousse bien jusqu’à mi-régime et devient plus linéaire ensuite mais il est assez agréable à mener. 

e-208

Pour la première fois la 208 sera disponible avec une version 100 % électrique.  La marque table sur 10 % de 208 en version électrique dans ses ventes mais les premiers retours des concessionnaires laissent envisager de meilleurs chiffres. Il est vrai que depuis sa mise en vente la 208 cartonne et les bons de commande s’enchaînent dans le réseau. De 32 100 € en version Active à 37 150 € en version GT elle devient une sérieuse concurrente sur le marché. 

Quel meilleur moyen de profiter de la nature sans la déranger

C’est donc Zoé qui est visé ici. En proposant un véhicule qui n’a pas un look particulièrement électrique, Peugeot s’adresse donc à monsieur et madame tout le monde, le client qui choisira son moteur thermique ou électrique à la fin de sa configuration. La e-208 est discrète, et seul un coup d’œil sur la calandre ou le logo sur l’aile arrière permettra de la différencier. Ici on ne revendique pas de rouler propre, on le fait sans faire de vagues et c’est mieux… 

 

A son volant c’est un régal (je ne pensais pas écrire cela un jour), avec un moteur à la puissance de 136 ch disponible dès la pédale enfoncée elle permet de prendre beaucoup de plaisir, toujours grâce à son châssis dynamique. Le moteur est alimenté par des batteries lithium ion d’une capacité totale de 50 kWh pour un peu moins de 46 kWh utiles, l’ensemble étant garanti 8 ans ou 160 000 km pour 70 % de sa capacité de charge. Peugeot propose de plus de délivrer un certificat en cas de revente en garantissant l’état. Selon la norme WLTP, l’autonomie est de 340 km, un chiffre raisonnable pour une polyvalente mais qu’il convient d’adapter à sa conduite. 

Performances et plaisir de conduite figuraient en bonne place du cahier des charges de la marque et cela se ressent totalement. En mode Sport, le 0 à 100 km/h est expédié en 8,1 s, soit 7 dixièmes de moins qu’une version PureTech 130 EAT8 malgré la surcharge de 290 kg causée par les batteries. À son volant, on peine à croire que l’on se trouve aux commandes d’une auto fleurtant avec les 1 500 kg et avec seulement 136 ch à disposition. Le couple de 260 Nm se trouvant dans le premier millimètre de la course de l’accélérateur permet des reprises musclées, l’implantation des batteries dans le plancher abaissant le centre de gravité. Dans les enchaînements de virages, on sent légèrement que cette e-208 est un peu moins agile mais avec sa direction légère, précise et son train incisif on prend beaucoup de plaisir à son volant. Avec un excellent niveau d’équipement, des sièges confortables, des matériaux de très bonnes factures cette e-208 n’est pas seulement une voiture électrique mais c’est une Peugeot comme une autre. La Zoé a bien du souci à se faire… 

 

CONCLUSION

 

Après deux jours à son volant il est certain que Peugeot a frappé fort avec cette nouvelle mouture de la 208, matériaux de qualité, confort, châssis et moteurs font de cette auto le futur hit de la marque. Quant à son look il attire tous les regards et fait lever les pouces sur son passage, que rajouter de plus…

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Top