Vous êtes ici
Accueil > AUTO > Peugeot 508 SW, le debrief en vidéo

Peugeot 508 SW, le debrief en vidéo

 

 

C’est au cours d’un essai d’une semaine sur les routes de Normandie que j’ai pu tester et approuver la Peugeot 508 SW. Pour cet essai c’est la version BlueHDI 160 avec la boite automatique à 8 rapports EAT8 que j’ai sélectionné, un test avec une motorisation essence est prévu pour cet automne.

 

 

Lancée fièrement en 2018,  la 508, d’abord en berline puis en break comme ici, vient bousculer la catégorie et inquiéter les marques allemandes. Avec une ligne dynamique et diablement élégante elle soigne clairement plus son look que ses capacités de chargement mais ça on s’en moque (enfin moi) tellement cette lionne est belle sous tous les angles. La 508 soigne les détails comme les portes sans encadrement dignes d’un coupé GT,  les 3 griffes à l’arrière typiques de Peugeot et cette face avant tellement réussie. Côté moteurs, la gamme diesel comporte 3 choix, de 130, 160 et 180 ch (nous parlerons des moteurs essence dans un autre essai). La version 180 ch n’est disponible qu’en finition haut de gamme GT. Nous avons testé le bloc 160 ch, issus d’un 2 litres associé obligatoirement à la boîte automatique à 8 rapports. Notre modèle est doté de la finition GT Line, une finition plutôt haut de gamme avec d’office ces belles roues de 18 pouces et des feux avant 100 % LED entre autres…

L’intérieur de cette 508 SW reprend bien-sûr à l’avant la planche de bord de la berline, avec les compteurs numériques et personnalisables à souhait. Le volant à méplat de petit diamètre régale toujours autant qu’il surprend et l’écran central tactile très intuitif  surmonte les touches piano belles et surtout plus pratiques que le “tout sur écran”. La qualité de présentation est flatteuse et n’a pas du tout à rougir face aux rivales allemandes premium (ça doit commencer à inquiéter d’ailleurs), et l’ambiance est high-tech. Les inserts décoratifs, sont ici façon carbone (mou), les superbes sièges en cuir rouge sont électriques et massant. L’équipement de notre modèle est complet, y compris avec un système de vision de nuit encore rare à ce niveau de gamme mais vraiment bluffant efficacité. Derrière c’est mon la fête  avec une habitabilité moins bonne que la moyenne et un coffre plus petit. 

Les 160 ch de ce BlueHDI sont tirés d’un 2 litres qui délivre 400 Nm de couple, les performances sont très bonnes, les relances efficaces et l’insonorisation performante, digne des meilleurs allemandes. La boîte quand à elle est douce, rapide et bien gérée. Le châssis, grande spécialité du lion, est aux petits oignons !  Le toucher de route est incroyable, bien aidé par le petit volant est les suspensions, l’auto est dynamique et procure un réel plaisir derrière le cerceau. Châssis, boite et moteur donnent ici un résultat incroyable et on se surprend à avaler les kilomètres le sourire aux lèvres.

 

Niveau consommation je n’ai pas réussi à descendre sous les 6,2 litres/100, c’est un peu plus que la moyenne. 

Dimensions  
Longueur 4778 mm
Largeur 1859 mm
Hauteur 1420 mm
Volume de coffre mini 530 L
Volume de coffre maxi 1780 L

 

Le debriefing de cet essai en vidéo est ici, en compagnie de Niko de Road-Story

 

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Top