Vous êtes ici
Accueil > AUTO > Peugeot 308 Racing Cup, pour faire la course, pas les courses

Peugeot 308 Racing Cup, pour faire la course, pas les courses

 

Direction Ascari avec Peugeot Sport pour un test de la 308 GTI et de la 308 RACING CUP sur le tracé de ce superbe circuit très technique.

Destinée aux particuliers qui veulent s’essayer à la course, la Peugeot 308 Racing Cup est définitivement taillée pour la piste, la marque nous offre la chance de tester sur quelques tours cette pistarde.

Avant de se glisser au volant il faut d’abord mettre une tenue, direction le vestiaire pour enfiler une splendide combinaison Peugeot Sport, des chaussures de pilotage, un casque, une cagoule et des gants. Petit détail il fait 42 degrés dans cette région de l’Espagne, et environ 50 sur le bitume. Mais peu importe, conduire cette voiture de piste fait tout oublier, une fois dans la combi plus rien n’existe autour de moi et la concentration remplace l’excitation. A mes côtés pour me coacher, Charlotte Berton, quadruple championne de France de Rallye. Une pilote de talent et une grande pédagogue.  Après une demi-journée sur le circuit en 308 GTI sur la piste je dois totalement revoir ma conduite car la Racing Cup est une véritable voiture de course sans aucune assistance de conduite. Le pilotage se fait donc en douceur, en évitant de mettre la voiture en défaut en mêlant roues braquées et accélération par exemple.

L’installation se fait escaladant l’arceau, une fois dans le baquet il faut trouver la bonne distance avec le pédalier et le volant. Ensuite vient le moment de s’harnacher, pour se faire l’aide d’un mécanicien n’est pas de trop. Une fois le harnais fixé impossible de bouger le corps, seul la tête, les bras et les jambes peuvent bouger. Je me rends rapidement compte que ma vision est gênée sur la gauche par le montant du parebrise et du harnais, un peu stressant car je vais devoir batailler pour aller chercher les cônes du regard. Heureusement que j’ai tourné toute la matinée sur la piste et que du coup je la connais bien.

La procédure de départ est précise, il faut embrayer et enchainer plusieurs manipulation. Tout d’abord enclencher la pompe à essence, une fois celle-ci en marche il faut appuyer sur start, embrayer, passer la 1 avec la palette au volant. Vient ensuite le moment de rouler, il faut mettre un léger coup de gaz pour éviter de caler, le dosage est évident. Dès les premiers tours de roues le bruit dans l’habitacle devient particulier, la mécanique est bien présente et on entend bien chaque mouvement. L’échappement produit quant à lui un bruit rauque que l’on entend plus facilement  à l’arrêt.

Le freinage doit se faire avec plus force, donc on doit avec un pied plus puissant, la direction se manipule en douceur, une voiture de piste se pilote du bout des doigts, avec douceur et mesure, c’est ainsi que l’auto se montrera précise, sûre et performante.

Il faut donc deux virages pour avoir l’auto en main, la boite de vitesse séquentielle est précise et rapide, de quoi enfiler les tours et faire tomber les chronomètres. Pour le moment il faut travailler les trajectoires, Charlotte veille au grain et me permet surtout de comprendre mes erreurs et de mieux comprendre la lecture du virage qui me posait problème lors de mes cessions en 308 GTI.

La Racing Cup est collé au bitume, les 308 ch couplés à la boite séquentielle permettent de rapidement prendre du rythme et de prendre du plaisir. La clé du bonheur à bord est de manier la voiture avec douceur et de rester concentré.

Le retour au stand se fait avec une pointe de regret tant la tentation d’enchainer les tours est grande.  

Destinée aux particuliers qui veulent s’essayer à la course, la Peugeot 308 Racing Cup est définitivement taillée pour la piste.

En plus de la Cup Peugeot Sport 2017, la voiture a vocation à être engagée sur de nombreuses compétitions (Sprint ou Endurance) : TCR Series, ETCC, TCES (Touring Car Endurance Series), VLN (Allemagne), CER (Espagne), CITE (Italie), ou 24h series. La Peugeot 308 Racing Cup vient remplacer  la Peugeot RCZ Racing Cup.

Un bolide véritablement taillé pour la piste qui côté motorisation est animée par un moteur développant pas moins de 308 chevaux, couplé à une boite de vitesses séquentielle 6 rapports commandés par palettes au volant. Enfin, la voiture a été allégée à 1 100 kilos, côté prix, il faut comptez 74 900 € hors taxes pour une Peugeot 308 Racing Cup.

Fiche technique 

Moteur

TYPE 1,6L THP ISSU DE LA 308 GTI BY PEUGEOT SPORT / TURBO ISSU DE LA 208 T16

Puissance           308 ch

Cylindrée           1.600 cm3

Puissance maxi 308 ch mini

Ligne d’échappement   Ø70mm

Réservoir           100L type FIA-FT3

Alimentation     directe haute pression

BOITE DE VITESSES

6 RAPPORTS / COMMANDE SÉQUENTIELLE AVEC PALETTES AU VOLANT

CHÂSSIS

Structure            Coque renforcée par arceau multipoints soudé (norme FIA)

Carrosserie        Parechocs Av et Ar + ailes spécifiques

Vitrage Lunette arrière polycarbonates (vitres verre)

Poids Mini          1100kg

Répartition AV/AR         63% / 37%

Réglage Carrossage / Pince / Hauteur de Caisse / Inclinaison Aileron / Amortisseurs (compression + détente).

Cric       3 vérins pneumatiques

DIMENSIONS

Longueur           4288mm (hors aileron règlementation WTCC)

Largeur 1910mm

Empattement   2620mm

PARECHOCS AV ET AR + AILES SPÉCIFIQUES

AÉRO

LAME AVANT

AILERON ARRIÈRE RÉGLEMENTATION WTCC

ROUES

JANTES SPÉCIFIQUES 10’’X18’’

PNEUS SLICK ET PLUIE 27/65

Laisser un commentaire

Top