You are here
Home > AUTO

La Renault Clio V6 par Pierre

IMG_0317

Clio V6 Phase 2
On peut faire partie des équipes d’un blog orienté voitures anciennes et tout de même apprécier les véhicules modernes, les deux sont loin d’être incompatibles. A mes yeux, elles sont même complémentaires, elles sont le reflet de leur époque tout simplement.
C’est ainsi qu’en plein essai des anciennes d’un collectionneur averti, je croise un de ses amis, chez qui une de ses autos était en réparation de carrosserie, propriétaire d’une Clio V6 phase 2. La discussion et la curiosité aidant, j’ai eu la possibilité de monter en passager (je ne me sentais pas capable de dompter ce genre de bestiole, surtout sortant de sa vénérable ancêtre la R5 Turbo2,et
mon expérience des voitures à moteur central étant plus que limitée).
IMG_0318
De prime abord, l’intérieur jure avec l’extérieur : tant ce dernier est spécifique, tant le premier(hormis des matériaux plus nobles de ci de là) est similaire à celui des Clio de société de l’époque, y
compris les instruments (le logo Renault Sport et le compteur gradué jusqu’à 260 n’y changent hélas rien). Un peu plus de personnalisation (comme sur la Clio Williams par exemple) aurait été bienvenue.
IMG_0324
Dès les premiers tours de roues, il est flagrant que la Clio V6 est beaucoup plus polyvalente que sa devancière, plus accessible en utilisation « normale ». De même, l’évolution aidant, elle est beaucoup plus feutrée, tout en restant communicative. Cependant, dès que l’on hausse le ton, elle s’avère très pointue, les larges pneus montés en 18 pouces offrent énormément de grip, mais pour en tirer la quintessence, il faut savoir placer la voiture sur ses appuis, qui ne sont pas tout à fait naturels pour l’utilisateur de voitures à moteur avant que je suis ! Les vitesses de passage en virage sont affolantes,toutefois, elle est clairement taillée pour les courbes rapides, les épingles nécessitent un peu de plus doigté, le train avant rechignant un peu à ce genre d’exercice, sans pour autant se dérober.
IMG_0323
Le V6 offre une sonorité attachante, même s’il lui manque un peu de charme, mais il sait surtout se montrer discret dans le flot de la circulation, ce qui ne l’empêche pas de donner de la voix une fois
dans les tours, sans pour autant nous empêcher de discuter.
IMG_0325
En résumé, une excellente surprise, surtout quand on se rappelle toutes les critiques qui ont pu fuser sur la première génération, développée par TWR. Renault Sport a largement revu la copie (avec un petit coup de pouce de Porsche sur le moteur), et on ne peut qu’apprécier l’évolution !
IMG_0321
IMG_0313
Texte et photos Pierre. Retrouvez également Pierre sur l’excellent blog http://newsdanciennes.com/ .
IMG_0315
39 700 Euros (01/06/2003)
18 CV FISCAUX
MOTEUR
Type: V6 à 60°, 24 soupapes
Alimentation: Gestion électronique intégrale
Cylindrée (cm3): 2946
Alésage x course (mm): 87 x 82,6
Puissance maxi (ch à tr/min): 255 à 7150
Couple maxi (mkg à tr/min): 30,6 à 4650
Transmission
Type: Propulsion, BVM 6 Rapports
CHASSIS
Freins (mm): Disques ventilés AV (330), AR (300)
Direction: Crémaillère, assistée (2,8 tours de volant)
Diamètre de braquage (m): 13
Pneumatiques: Michelin Pilot Sport AV 205/40 R 18, AR 245/40 R 18
POIDS
Poids constructeur (kg): 1400
Rapport poids/puissance (kg/ch): 5,5
PERFORMANCES
Vitesse maxi (km/h): 237
De 0 à 100 km/h (s): 6,3
De 0 à 1000 m (s): 26,3
CONSOMMATION
Euromix (ville/route/mixte): 15,5/9,8/11,9 L/100km

3 thoughts on “La Renault Clio V6 par Pierre

  1. Bonjour je suis propriétaire d une clio V6 ph 1 et je recherche un embrayage mais il n’est plus fabriqué par renault et aucun garage ne le trouve.
    une idée?

Laisser un commentaire

Top