Vous êtes ici
Accueil > ESSAIS > Grand Cherokee TrackHawk, le superlatif

Grand Cherokee TrackHawk, le superlatif

Aujourd’hui sur le blog je vous parle d’un engin totalement déraisonnable mais tellement nécessaire pour un passionné. Le Grand Cherokee TrackHawk c’est une collection de chiffres à faire rêver, 707 ch, 6,2 litres de cylindrée, 875 Nm de couple, 0 à 100 en 3,5 secondes et le 400 mètres en 11,5 secondes. Une catapulte au look de frigo américain, un engin hors norme qui hante mes nuits depuis ce jour de décembre. 

Le Jeep Gand Cherokee Trackhawk se voir équipé du moteur Hellcat,  le V8 Hemi Supercharged de 6,2 litres de cylindrée qui développe la puissance de 707 chevaux pour un couple de 875 Nm. Il faut bien une transmission intégrale permanente pour dompter toute cette cavalerie. Ce SUV, oui c’est un gros SUV, propose donc des performances hallucinantes, dignes d’une sportive,  : 0 à 100 km/h en 3,5 secondes, 400 mètres départ arrêté en 11,6 secondes. Le Trackhawk dispose d’une nouvelle boîte de transfert avec des pignons forgés. Les ponts et l’arbre de transmission sont aussi renforcés pour encaisser et transférer la puissance et le couple. Le pont arrière est à différentiel à glissement limité. Il fallait bien ça pour encaisser le couple (875Nm). La transmission est confiée à une boite automatique Torqueflite à 8 rapports. Pour les suspensions c’est chez Bilstein que Jeep est allé chercher de quoi équiper son SUV. Le Grand Cherokee propose cinq  modes de conduite grâce au Selec-Track,  une gestion électronique automatisée, ainsi vous aurez le choix entre Automatic, Track, Tow, Snow, Sport.

 

Au volant le TrackHawk se montre très civilisé, il permet de rouler en cruising sur un filet de gaz et met de suite le conducteur à l’aise une fois la pédale de droite chatouillée pour en prendre la mesure. ici sur des routes enneigées aucun souci avec la Jeep, la motricité est parfaite tant que vous gardez raison et ne décidez pas d’écraser le champignon. une fois la route sèche le moteur répond à la moindre sollicitation avec un très léger sifflement sur les premiers régimes, ensuite le glougloutement (est-ce que cela ce dit?) prend le pas et vous accompagne de vocalise très virile. Mais quelle facilité à mener, une fois le gabarit dans l’oeil et l’accélérateur dompté le Grand Cherokee vous accompagne partout.

Niveau look, pas de démesure, de stickers dans tous les sens, le bon goût avant tout. En fait, seul le bouclier avant a été modifié pour permettre d’avoir des prises d’air plus généreuses afin d’engloutir un maximum d’air aidé par deux ouvertures sur le capot.  . Le mot « Supercharged » orne le bas des portes avants et l’écusson « Trackhawk » est placé sur le hayon arrière.

Dans l’habitacle on retrouve des sièges exclusifs avec le nom en relief sur les appuie-têtes. Le volant sport avec sa partie inférieure aplatie offre une bonne prise en main et ses palettes de changement des vitesses s’avèrent faciles à trouver en action, c’est assez rare pour le souligner. Un écran de 7 pouces affiche tous les cadrans indicateurs en plus d’une section centrale qui sert de centre d’information. Au milieu de la planche de bord, on retrouve un écran tactile de 8,4 pouces qui permet d’afficher toutes les données du véhicule, navigation, média…

La finition est sobre, bien relevé par une élégante touche d’aluminium.

Une petite vidéo pour mieux vous en parler et vous faire écouter le son 

Un véhicule diablement attachant, hors norme à tous points mais qui dessinera un sourire sur votre visage chaque matin (une fois la somme de toutes les taxes à payer pour son achat digéré…). Si vous trouvez que 707 ch c’est trop pour vous il y a moins puissant du côté de l’Allemagne mais c’est plus cher…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Top