Vous êtes ici
Accueil > AUTO > FERRARI Séries SP: One-Off !

FERRARI Séries SP: One-Off !

 

Depuis 2007, la marque au cheval cabré développe un programme baptisé « One-Off » qui vise à préparer des véhicules uniques pour des clients fortunés. Ne vous attendez donc pas à retrouver les séries SP chez votre concessionnaire puisqu’il y a un exemplaire produit pour chaque modèle.

ONE OFF SP12EC SHOWROOM 26-10-2011 ph.luca toni/lapresse 2011© Ferrari S.p.A.

Ci-dessus : Ferrari SP12EC (2012)

I° Ferrari veut protéger ses créations.

Ci-dessous : Ferrari F12 TRS (2014).

Le label SP « Special Projects » est né en 2007. Depuis, de nombreux modèles prestigieux ont vu le jour. Il serait faux de penser que ce genre d’initiative est récent puisque de nombreux milliardaires demandent depuis 1950 à la firme de Maranello des pièces uniques. Et ces dernières ont fait la renommée de grands carrossiers : Ghia, Pininfarina, Vignale ou Touring. A croire que finalement le sigle SP veut dire Super Pilote !

Mais là où le bât blesse, c’est que ces véhicules ne seront pas vendus en concession et qu’il ne faudra pas espérer passer commande auprès du département One-Off si vous ne possédez pas au moins une Ferrari dans votre garage ! Le but de la manœuvre étant de démontrer son attachement à la marque au cheval cabré et non pour les spéculateurs de s’engraisser sur le dos de la marque à la revente. L’italien a sans doute en mémoire la colère du PDG d’Alpine, Michaël van der Sande, après que l’exemplaire N°34 de l’A110 Première Edition ait été revendue aux enchères 25 % plus chère que son tarif initial !

On ne trouve donc pas étrange et disproportionné les mesures prises par la marque de Maranello pour protéger ses créations. Le client doit impérativement montrer l’attachement et le privilège qu’il a d’accueillir un modèle unique dans son garage. Evidemment, le constructeur transalpin se réclame le droit de poser son veto en cas de demande trop extravagante et réclame que la création réalisée ne dorme pas dans un musée. A quand la lettre de motivation et l’entretien pour acheter une Ferrari ?

II° Des modèles One-Off uniques au monde.

Afin de vous montrer toute la beauté et l’exceptionnalité du projet, voici une liste non-exhaustive de créations plus folles les unes des autres, et dont certains modèles coûtent plusieurs millions d’euros. De quoi voir la vie en rouge !

FERRARI SP1 – 2008.

Voici la première Ferrari de « l’ère SP », construit par le célèbre carrossier Fioravanti. Appartenant au japonais Junichiro Hiramatsu, ce bolide est basé sur une F430 (2004-09). Allégée par rapport au modèle original, l’auto dispose de plusieurs éléments en fibre de carbone (toit, spoiler avant…).

FERRARI P540 SUPERFAST APERTA – 2009.

Ferrari P540 Superfast Aperta '2009
Réalisé à la demande d’Edward Walson, producteur de cinéma, ce modèle fut créé par
le designer Pininfarina. Sa ligne très élégante et élancée en fait un modèle d’exception. Sa peinture dorée très réussie est un clin d’œil à l’auto utilisé pour le film Toby Damnit. En effet, l’acheteur voulait une réinterprétation plus moderne du véhicule. Equipé du V12 issue de la 599 GTB Fiorano (2006-12), elle libère 620 ch à 7 600 tr/mn.

 

FERRARI SUPERAMERICA 45 – 2011.

La commande émane de Peter Kalikow, riche client américain passionné par la marque italienne. Inspirée du cabriolet 400 Supermerica (1960-62), cela fait 45 ans qu’il a acquis sa première Ferrari, d’où le nom. V12 à 65° qui équipe la 599 GTO, elle développe 661 ch à 8 250 tr/mn, de quoi même décoiffer un chauve ! Comptez sur une boîte semi-automatique 6-rapports.

FERRARI SP12EC – 2012.

https://www.youtube.com/watch?v=kNM8cMZ6IVM

La SP12EC fut construite pour Eric Clapton, d’où les initiales EC. Avec son look vintage remanié, elle est basée sur la 458 Italia (2009-15) mais s’inspire de la fameuse 512BB (1976-81). Son moteur V8 de 562 ch la propulse à une vitesse maxi de 325 km/h. Le chanteur aurait déboursé 4 750 000 € pour ce modèle unique ! Mon modèle préféré.

FERRARI SP ARYA – 2013.

Cheerag Arya, indien de 32 ans ayant fait fortune dans la pétrochimie, a décidé lui aussi de faire appel au label SP. Possesseur d’une F40 et d’une Enzo, son modèle unique est une 599 GTO (2010-11) de 670 ch en version allégée. « J’ai dit aux designers ce que je voulais et ils m’ont présenté au total 12 esquisses. Ensuite, j’ai choisi ce que j’aimais dans chacun d’eux », explique Cheerag.

FERRARI F12 TRS – 2014.

Un client de la marque fou de la F12 Berlinetta décide de commander au département One-Off une version découvrable inspiré de la 250 Testa Rossa de 1957. Le V12 de 740 ch est en partie visible grâce à son capot semi-transparent. C’est un véhicule minimaliste qui fait l’impasse sur sa boîte à gant. Le tarif tournerait aux alentours de 3 millions d’euros.

FERRARI SP FFX COUPE – 2014.

De propriétaire inconnu, la FFX a été dévoilée au Tokyo Autoshow. Elle subit quelques modifications par rapport à la FF de base, en particulier son arrière-train. Le toit est en carbone et l’habitacle marie le rouge, le bleu et le noir. Affaire de goût !

FERRARI 458 MM SPECIALE – 2016.

V8 atmosphérique de 605 ch de la 458 Speciale (depuis 2013), les deux lettres M accolées sont peut-être les initiales de cette personne qui a voulu garder l’anonymat. Elle fut dévoilée le 31 juillet 2016 sur la piste de Fiorano. Elle est un hommage à la 288 GTO de 1984. A l’intérieur, le client a fait poser un système audio haut-de-gamme et une sellerie cuir marron « chocolat ».

FERRARI SP 275 RW COMPETIZIONE – 2016.

S’inspirant de la 275 GTB de 1965, elle reste sur une base de F12 Berlinetta. Les triples prises d’air à l’arrière sont du plus bel effet. La magnifique teinte jaune de l’écurie Francorchamps rend hommage à celle qui s’illustre en 1965 aux 24 Heures du Mans dans la catégorie GT. N’oublions pas que cette couleur évoque aussi la F12tdf dont la SP 275 Competizione reprend le moteur et la boîte de vitesses. Elle possède un V12 atmosphérique de 780 ch.

FERRARI SP 38 – 2018.

C’est le 38ème projet du département spécial de Ferrari fondé en 2007. Sa base repose sur celle d’une 488 GTB (depuis 2015), véhicule inspiré des années 1980. La F40 aurait servit de modèle. Il semblerait que les données techniques soient identiques à la 488 GTB, à savoir un V8 3.9 biturbo de 670 ch et 760 Nm sur les roues arrière.

 

Romain Orry

Laisser un commentaire

Top