Vous êtes ici
Accueil > ACTU > CHEVROLET SILVERADO 4×4 / HENNESSEY GOLIATH 6×6 David face à Goliath !

CHEVROLET SILVERADO 4×4 / HENNESSEY GOLIATH 6×6 David face à Goliath !

Goliath

CHEVROLET SILVERADO 4×4 /

HENNESSEY GOLIATH 6×6

David face à Goliath !

 

 

Il y a des marques que nous n’avons pas l’habitude de voir en Europe. Même si Chevrolet a, pendant quelques temps commercialisé ses modèles sur le Vieux continent, le géant américain n’est jamais parvenu à faire une grande part de marché face aux constructeurs nationaux. En effet, le constructeur a immatriculé 21 518 véhicules en 2013 face à Renault qui a squatté le podium avec 353 000 autos vendues, meilleures ventes dans l’Hexagone. Face à la crise économique et aux volumes des ventes qui se sont affaissées avec seulement 121 véhicules en 2015, Chevrolet a décidé de mettre un terme à la commercialisation de ses produits en France au 1er janvier 2016 – ainsi qu’en Europe.

 

Même si le pick-up s’impose de plus en plus en Europe, il ne faut pas s’attendre à voir débarquer le mastodonte  Chevrolet Silverado – et encore moins le Hennessey Goliath – sur nos routes. Certains diront que c’est dommage en voyant son allure mais il n’y a pas de regrets à avoir. Son malus aurait été trop handicapant en Europe freinant ses ventes.

Silverado

I° 4-cylindres turbo 310 ch vs V6 285 ch !

Avant de s’attaquer à lister les différences entres les deux frères (presque !) jumeaux, attardons nous un peu sur le Chevrolet Silverado afin de voir ce qu’il a dans le ventre.

On retrouve six motorisations dont deux V8 de 5.3 l et 6.2 l : pour un utilitaire, rien de plus normal. Il est intéressant de constater que le 4-cylindres turbo 2.7 l de 310 ch talonne de près le V8 5.3 l avec 355 ch ! Encore plus étrange, le V6 4.3 l 285 ch s’incline face au 4-cylindres turbo. Qu’on nous explique la stratégie du constructeur… Puis début 2019, la famille va encore s’agrandir avec l’arrivée d’un nouveau-né, un 6-cylindres en ligne turbo-Diesel Duramax. Pour le moment, toujours pas de news de la part du constructeur qui nous promet qu’il sera disponible avec une boîte automatique à 10-rapports.

Côté finition, l’américanisme prend toujours plus le dessus avec l’ajout de chrome dans la version High Country. L’habitacle est plus soigné que les autres versions ce qui pousse notre choix vers ce modèle en particulier. Mais si votre sagesse l’emporte, la finition LTZ propose un meilleur rapport qualité/prix. A vous de voir !

Silverado

II° De l’alu… oui, mais.

Depuis de nombreuses années, les pick-up ont une sale réputation : celle d’avoir des kilos en trop ou d’avoir beaucoup de malus. Afin de remédier à ce problème ancestral, Chevrolet décide d’incorporer un matériau plus léger : l’alu. Après ce régime forcé, l’utilitaire gagne 204 kg sur la balance. Mais pour alléger la carrosserie, la firme de Détroit n’est pas allé jusqu’au bout de son idée comme le Ford F-150 l’a fait. En effet, elle continue d’utiliser de l’acier renforcé. La raison évoqué par General Motors pour bannir le tout-alu est « que l’aluminium n’est pas assez solide pour les travailleurs. On a donc réservé le matériau ultraléger pour les composants amovibles : capot, portières et hayon. » Sacré pied de nez à son principal concurrent de chez Ford.

On peut cependant regretter l’absence d’éléments en fibre de carbone dans la carrosserie, comme le fait son clone, le GMC Sierra version 2019.

Hennessey Goliath

III° Une technologie française pour un pick-up américain.

Cocorico ! General Motors a décidé d’équiper son nouveau Chevrolet Silverado d’une technologie française. Il s’agit du « Resonance Free PipeTM » (RFPTM) développé par Faurecia. Dans sa quête de gain de poids, l’Américain a fait appel à l’équipementier qui a développé une alternative légère au silencieux, destinée à économiser le carburant et les émissions de CO2. Selon ses développeurs, le RFP « réduit le poids et la complexité architecturale de l’échappement de 3 à 5 kg (soit plus de la moitié d’un échappement classique) et réduit l’encombrement. Se substituant au silencieux dans l’architecture de l’échappement, il permet une réduction de l’encombrement de 10 litres. »

Grâce à cette ingéniosité, le RFP a été récompensé en juillet dernier du Prix Altair Enlighten, décernée aux technologies dédiées à la réduction de poids.

Silverado

IV° Différences entre le Chevrolet Silverado et le Hennessey Goliath.

Hennessey est un préparateur américain basé au Texas. Intéressé par le Chevrolet Silverado, il a décidé de devenir son coach sportif en adaptant son moteur. Chose pas si bête que cela puisque Chevrolet n’avait prévu aucune version sportive de ce 4×4. L’idée a germé de développer le fameux V8 6.2 l… à 705 ch ! Vous avez dit folie des grandeurs ? L’histoire ne s’arrête pourtant pas là car si vous jugez cela encore trop light (!!!), vous pourrez ajouter un bon gros compresseur qui propulsera votre bolide grâce à ses 808 ch. De quoi laisser tous les concurrents sur le carreau.

Hennessey Goliath

Comme tout véhicule dopé, le physique change pour devenir plus bodybuildé. La suspension est plus relevée et les roues sont équipées de pneus BF Goodrich de 37 pouces. Certes, le résultat est moins impressionnant que le F-150 Raptor mais le style est là. D’autant plus que l’arrière a été étiré pour accueillir un troisième essieu. Le Hennessey Goliath se métamorphose donc en 6×6, et le résultat est impressionnant. Bien que les deux frères aient les mêmes faces avant et arrière, le Goliath abandonne le badge Chevrolet pour arborer fièrement celui du préparateur. Ce dernier sera distribué par les distributeurs Chevrolet associés à Hennessey.

Si vous venez d’hériter, le Hennessey Goliath fera votre bonheur au prix de 375 000 dollars. A ce prix là, mieux vaut se contenter d’un Chevrolet Silverado dont les tarifs débutent à… 32 000 dollars. Seulement 24 exemplaires de Goliath seront prévus à la commercialisation. Alors, dépêchez-vous !

Romain ORRY.

Retrouvez le sur fajet.net

pour l’émission Pleins-Phares

le 1er vendredi du mois à 17h.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Top