You are here

A Moi Les Petites Anglaises, Episode 2

Après quelques semaines assez intenses avec des allez-retours réguliers entre la France et la perfide Albion, me revoilà pour vous parler de cette expérience qu’est la vie là-bas.

Aujourd’hui parlons un peu de conduite et de comportement routier, car suite à ces nombreux voyages, ainsi qu’une sympathique escale à Londres pour le London Motor Show, il apparaît quelques différences entre nos camarades anglais et nous français, au-delà du changement de côté.

Commençons par quelque chose qui ferait criser notre Sécurité Routière, le taux d’alcoolémie autorisé est de 0,8g/L et non 0,5, ce qui vous laisse la possibilité de boire tranquillement deux pintes au pub avant de rentrer chez vous.

Pour le reste, le comportement routier de la majorité des conducteurs est assez différent du nôtre. Leur conduite est beaucoup plus coulée par exemple (est-ce le reflet du flegme britannique ?), le flot de circulation est régulier, et même a l’heure de pointe, il y a relativement peu d’à-coups (et surtout les gens ne forcent pas pour s’insérer). De même, les distances de sécurité sont toujours respectées, ce qui rend la conduite “à l’envers” bien plus sécurisante pour nous, continentaux.

De la même façon, la signalisation sur les giratoires est juste”magique” entre les panneaux et le marquage au sol, il faut être un parfait analphabète pour ne pas savoir comment se placer là où il faut pour rejoindre sa sortie, ce qui est franchement bon pour mon stress, parce que bon, attaquer un rond-point à l’envers, la première fois, c’est pas si facile (les habitudes ont la vie dure dit-on) !

Pannaeu griratoire
Avouez qu’avec ce genre d’information en amont d’un rond-point, facile de se placer !

Cependant, le tableau n’est pas tout blanc, l’état des routes sur le réseau secondaire est parfois plus que discutable. Les autoroutes, bien que gratuites, offrent parfois des revêtements étranges. Par exemple, lors des mes voyages vers la France, j’emprunte la M25 et mon Dieu ! Je n’en peux plus, le revêtement génère un bruit de roulement absolument insupportable (bon ok, je roule en sportive avec des pneus qui collent à la route, mais quand même !). Enfin, petit détail volontairement laissé sous silence jusqu’à présent, Londres n’est guère mieux que Paris, du point de vue de la circulation automobile, c’est tout aussi chargé, et les conducteurs sont tout aussi indélicats ! Si vous allez par là-bas en voiture, garez-vous près d’une gare/station de métro/arrêt de bus et privilégiez les transports en commun, comme à Paris (l’odeur en moins ceci dit).

Quand je dis que la RX-8 c'est commun personne ne veut me croire !
Quand je dis que la RX-8 c’est commun personne ne veut me croire !

Et sinon… toujours autant de petites exotiques à voir pour nous français, mais les illustrations seront plus culturelles cette fois-ci, avec la cathédrale de Gloucester, enjoy !

Laisser un commentaire

Top