You are here
Home > AUTO

Saga : La Lancia Delta, l’autre mythe. Par Romain

Lancia Delta, un mythe pour certains, un cauchemar pour ceux qui ont du se frotter à sa puissance en compétition. Mais cette voiture a su se trouver une belle place au panthéon automobile

 

Genèse

Rachetée par Fiat en 1969, Lancia décide de se lancer dans des nouveaux projets. Le projet Y5 est de ceux là, programmé pour sortir en 1979. Ce sera une voiture compact, basé sur la plate-forme de la Fiat Ritmo, mais en gardant les racines Lancia bien évidemment. Mais les modifications apportées dès la départ font que la plate forme de la Ritmo est complètement chamboulée.

Au niveau du design, Lancia fait appel à un personnage célèbre, Giorgetto Giugiaro, styliste notamment de la Golf, de la Passat, de la Lotus Esprit, de la DeLorean…

C’est donc une berline compacte de 5 portes, avec hayon, traction avant et moteur transversal, dans le plus pur style italien.

Débuts

Présentée en 1979, la Delta remporte dès 1980 un prix, celui de la voiture de l’année. Avec un côté plutôt anguleux, la Delta séduit. Disponible avec 2 motorisations au départ (1.3 avec 75ch et 1.5 avec 85ch), la gamme va très vite se décliner en nombreux modèles pour satisfaire une clientèle assez grande.  A signaler qu’au niveau des équipements, la Delta joue dans la catégorie supérieure, avec notamment les vitres électriques.

L’usine de production de la Delta est située sur le site de Chivasso, avec des équipements très modernes (un des meilleurs ateliers de peinture au monde à l’époque, un système de contrôle pointu de la chaine d’usinage de la coque), faisant de la Delta une voiture de très bonne qualité.

Mais la premiere révolution intervient en 1983, avec l’apparition du Turbo et de la Delta HF Turbo, Delta vitaminée avec un turbocompresseur faisant passé la voiture à 130ch pour une vitesse de 190km/h. La raison est simple : il faut se positionner sur le nouveau créneau des petites sportives, comme la R5 Turbo, la Golf GTI ou encore l’Escort XR3I. Mais la ligne de la Delta apparait pénalisante, ce qui amène a penser autrement la version sportive, d’où l’arrivée de la Delta HF Turbo. Et cela ouvre la voie à de nouveaux horizons pour la belle italienne.

Rajeunissement

Après 6 ans de bons et loyaux services, la Delta se voit rajeunir un peu avec un petit lifting. C’est surtout au niveau de la gamme que l’on ressent le besoin de varier et proposer toujours plus.

C’est ainsi que l’on voit l’arrivée d’un TurboDiesel de 80ch, de la GT IE de 108ch, de la Turbo HF IE de 140ch et enfin de la HF 4WD de 165ch.

Mais surtout, en 1985, c’est la Delta S4 qui fait son apparition, dans le domaine des rally. Le but est de concurrencer les 205 T16, reines de la catégorie B. Durant deux saisons, les Delta S4 vont donc montrer leur puissance pour tenir la dragée haute et finir sur le podium constructeur en rally. Mais cette catégorie B est dangereuse et donc vouée a être remplacée. La S4 ne survivra pas, mais va servir d’inspiration à celle qui va faire la renommée mondiale de la petite italienne : la Delta Intégrale. Mais avant l’Integrale, c’est la HF 4WD qui va faire la transition, et de belle manière puisqu’elle s’adjuge le titre constructeur et pilote en 1987, avec le Finlandais Kankkunen au volant.

Integralement connue

A partir de 1988, Lancia développe un modèle rally adapté aux nouvelles règles : l’Intégrale. De 1988 à 1993, avec plusieurs versions (16v, Evo 1 , Evo 2…), la Delta Integrale remporte tous les championnats constructeurs, soit 6 en tout, d’affilée, record inégalé encore aujourd’hui.

En 1988, seules 3 manches sur 13 échappent à la Delta, en 1989 c’est plus de la moitié des Grands Prix pour la marque italienne, la moitié en 1990, et la même chose ou presque pour les années 1991 et 1992. L’année 1993 marque un coup d’arrêt, où l’Integrale ne domine plus les débats, mais Lancia avait décidé de se retirer donc cette année n’était qu’une sorte de tournée d’adieu pour la Delta.

La portée de ces succès est énorme pour Lancia, car les ventes de la Delta sont exceptionnelles, et les modèles de série de l’integrale sont très prisés. On compte environ 40.000 Integrales vendues, sur un total de presque 500.000 Delta.

 

Texte Romain Orry tous les premiers vendredi du mois sur Fajet.net à 17H pour l’émission : Pleins Phares.

Photos internet

Laisser un commentaire

Top