You are here
Home > AUTO

Le Mans Classic 2016, culte de l’automobile Par Arnaud

IMG_0351-110
Porsche 904/6 GTS

Le Mans Classic 2016 : un événement si incontournable et emblématique que Jack fait un blog auto s’est décidé à mijoter trois articles suivant cette grand-messe automobile !! Bouclez votre ceinture, starter … Gentlemen, start your engine, c’est parti !

Des souvenirs mémorables … comme une envie de revivre la magie … 

J’ai découvert Le Mans Classic voici deux ans … Alors invité par la marque BMW, je me souviens d’un moment … mémorable ! Nous étions tranquillement en train de nous restaurer dans une structure temporaire, la soirée bien entamée, quand nous entendîmes la fameuse Chevauchée des Walkyries et un tonnerre mécanique approchant … Le temps d’arriver à notre hauteur et de faire vibrer tant notre structure que tous nos coeurs de bagnolards palpitants !! Nous nous pressions alors d’aller voir ce spectacle, admirer ces autos hurlant et déchirant le silence nocturne … Voilà pourquoi je n’ai pas été très matinal cet année, en ciblant davantage la partie nocturne !

La magie démarre déjà loin du coeur de l’action …

Plus besoin de GPS en approchant le Mans, vous n’avez qu’à suivre les belles autos qui débarquent par centaines !! Et avouez que les encombrements d’accès aux parkings sont tout de suite moins désagréables derrière une Ferrari F355 … 😉 Une fois dans l’enceinte mythique du circuit des 24 heures, et plutôt largement allégés d’un accès 3 jours, faute de samedi exclusif … (de quoi au moins donner l’idée de rester plus longtemps sur place, la nuit qui suit notamment !), la parade BMW se conclut. Le passionné béhémiste verra alors se côtoyer les dernières M4 GTS et M2, mais aussi les exubérantes et mythiques 3.0 CSL, les frêles 328 …

Le plateau 100% Jaguar suit où part belle est faite aux flambantes F-Type SVR encadrant le prototype XJR-9 et quelques F-Pace et XE notamment.

IMG_9230-349

Des clubs riches ? Euphémisme !! 

En attendant le début de la course, à savoir le premier défilement des divers plateaux de 1925 à 1980, allons un peu nous promener au milieu des clubs ! On continue d’apprécier le joyeux mélange automobile que propose « LMC » et voir se côtoyer des belles 205 GTI, des Panhard, Morgan et Ford GT 40 ! Après avoir vus des exclusives BMW Z8 et Alpina B6 3.5S (une M3 e30 six-cylindres, le pied non ?! :D) nous tombons sur d’innombrables Porsche 911 qui s’alignent à perte de vue !! Nous comptons alors de récentes 911 GT3 et GT3 RS mais aussi un bel assortiment de Cayman GT4 … Le club Ferrari France et le Ferrari Club Spain nous offrent bien sûr de jolies merveilles : l’indémodable F355, la menaçante F12 tdf notamment … Notons aussi chez Alfa Romeo la toujours magnifique 8C Spider et la 4C, puis le concept Vision chez Alpine qui préfigure fidèlement la très attendue nouvelle Alpine A120 !!

Des majestueuses autos souvent en glisse pour les plateaux 1 (1923-1939) et 2 (1949-1956)!

IMG_9290-354
Rally NCP ; Morgan 4/4

La course va démarrer, l’heure d’aller s’installer dans la tribune au pied de la grande ligne droite des stands, aux chicanes du virage Ford. L’endroit est intéressant par le freinage, l’enchaînement de virage et là ré accélération pied à la planche dans la ligne droite, pour le plus grand plaisir des oreilles des spectateurs ! Les deux premiers plateaux mettent en scène un « faux » départ type Le Mans, pour le plaisir, et remettent en place une vraie grille de départ dans les Hunaudières pour lancer officiellement un départ Lancé dans la ligne droite.

Trop peu de puissance, et crainte de plateaux « ennuyants » ? Que nenni ! C’est sans doute les plateaux qui proposent le plus de glisse ; les pilotes ne ménagent pas leurs belles et majestueuses -et souvent assez rudimentaires- montures qui doivent être un peu malmenées pour « performer » correctement sur l’exigeant circuit des 24 heures ! Du petit bicylindre de la frêle barquette DB HBR au V12 Lagonda en passant par le huit-cylindres d’une Bugatti 35 et le merveilleux six-cylindres de la Jaguar Type D du bien connu Andy Wallace, il y en a pour tous les goûts ! Rouler dans ces autos sur cette piste doit être un grand moment … !

Après ces deux premiers plateaux, nous partons nous balader au sein du « domaine » du Mans, qui voit se nicher des petites merveilles dans tous les recoins ! Quelques jolies Porsche aux abords du récent Porsche Expérience Center, deux Ferrari 250 GTO Breadvan et 275 GTB faisant rugir leurs V12 au sein du plateau 3 qui vient de s’élancer.

Puis, comme souvent lors des « entractes » de plateaux, les constructeurs partenaires de l’événement proposent à leurs invités un tour de piste ou baptême avec leurs nouveautés les plus sportives … Ford présente alors sa gamme Performance toujours grandissante avec ses Fiesta ST et sa toute jeune déclinaison ST 200, ses Focus ST et Mustang parées notamment de leur robe noire à bandes blanches propre aux séries spéciales 50e anniversaire de la victoire de Ford au Mans. Pas de meilleur endroit pour les faire rouler, du coup !

BMW a lui fait venir ses récentes M2, M3 Pack Competition et M4 GTS ; Jaguar ses F-Type SVR.

Plateau 4 : la part belle à Jaguar et Ford.

Nous voilà désormais arrivés à la chicane Dunlop, autre endroit vivant, « stratégique » et facilement accessible au public. Arrive alors le plateau 4. Nous retrouvons ici des Alpine, Morgan, Triumph, mais aussi et surtout des Jaguar Type C et Type D au magique et mélodieux six-cylindres et des sonores Cobra et très sonores Ford GT 40 !! Superbe spectacle que les voir affronter cette fois la chicane Dunlop et cette sublime lumière du crépuscule … La nuit arrive doucement, les auto allument leurs feux, l’ambiance se renforce encore …

Le temps de se divertir un peu et de laisser le reflex souffler un peu (il travaille fort, le pauvre !), on part rencontrer l’ami et confrère de longue date de jackfaitunblogauto Pierre de News d’Anciennes, son LMC à lui, sa session piste avec sa petite Mazda RX-8 (« la pile » pour les intimes !) … pendant que le plateau 5 se fait bruyamment entendre … Il commence à y avoir du lourd !

L’impressionnant passage du plateau 6 en nocturne … ça chauffe !! 

Le Mans Classic de jour, c’est bien ; de nuit, c’est mieux ! Et je vous le disais bien en introduction 😉 ! Installation après la chicane Dunlop pour voir cette fois les autos en pleine accélération, avant d’aborder les légères courbes rapides suivantes à l’embranchement avec le Bugatti. L’attente des autos est insoutenable … et voilà qu’on les entend au loin de la ligne droite des stands ! Les voilà toutes, toutes plus impressionnantes les unes que les autres par leurs bruits si hurlants, leurs becquets démesurés … puis, au fil des tours, par les flammes rejetées par ces échappements du diable à la décélération, comme un troisième feu, parfois clignotant, dans la nuit … Des echappements qui présentent parfois des tubulures rouge vif !! Mention spéciale aux Porsche qui ont décidément, si vous me pardonnez l’expression, le feu au c*l !! Que du brutal au sein de ce plateau, que de L4, L6, flat-6, V8, V12 hurlants ; jugez plutôt : BMW 3.0 CSL, M1, De Tomaso Pantera Groupe 4, Alfa Romeo T33/TT12, Porsche 911 RSR 3 litres et 935, Ferrari 512 BB LM, Lancia Beta Groupe 4, Ligier JS 2, Lola et Sauber à moteur BMW, Ligier JS 2 DFV … Un spectacle magique qui me fera, à coup sûr, revenir à LMC tous les deux ans … ! Je n’imagine pas la scène en plein cœur des Hunaudières !

IMG_0765

 Hélas, un incident de course à priori sans gravité met fin, comme lors du plateau précédent, au spectacle. Ainsi va pouvoir voir recommencé le cycle des plateaux, pour une deuxième et dernière manche … Petit tour alors dans le village du Mans Classic pour avoir un aperçu de l’ambiance bonne enfant et au parfum bien vintage qui règne avant de retourner aux virages Ford pour retrouver les plateaux 1, 2 et 3 en nocturne jusqu’à 4h du matin !

C’est décidé, on restera bien aux abords du circuit cette nuit ; la banquette rabattue et le coffre de la voiture feront l’affaire … C’est aussi ça, LMC ! 😉 Certains dorment en Jaguar, en 208, d’autres en vrai camping, et bien sûr jamais loin de sa belle auto …

One thought on “Le Mans Classic 2016, culte de l’automobile Par Arnaud

Laisser un commentaire

Top