You are here
Home > AUTO

La Volkswagen Karmann Ghia de Lionel

kg3

 

Pour le deuxième article du blog j’ai la chance de faire un article sur une voiture aussi belle que rare, le genre de voiture qui attire la sympathie d’automobiliste lambda et fait tourner les têtes. A son volant vous êtes certain que les enfants vous font un petit signe amical quand ils ne restent pas la bouche grande ouverte. Volkswagen n’a pas l’habitude de produire des voitures dont le design est si désirable, les VW sont jolies, fiables, fonctionnelles, mais celle-ci réussi à ajouter splendide.

 

kg8

 

J’ai rencontré Lionel grâce à un ami, cet ami m’avait juste glissé que Lionel avait une jolie voiture sans en dire plus. Après plusieurs mails et l’évidence d’une passion commune nous avons décidé de nous rencontrer dans un salon de thé/glacier bien connu de Nancy, le T’rois Stanislas.

 

kg1

 

Ce passionné a déjà une longue histoire avec l’automobile, il a possédé de nombreuses anciennes, une Cox de 1964, un premier Karmann de 66, une Porsche 912 de 1966…

 

kg2

 

Ce coupé Karmann date de fin 66, la production commença en 1955, la voiture fut présentée au salon de Paris devant le succès VW décida de faire produire par Karmann sous licence. Les ventes dépassèrent rapidement les espérances de la marque. En effet avec un moteur et un châssis de Coccinelle et un coup de crayon signé  par le carrossier turinois Ghia le succès fût très vite au rendez-vous. Elle fût produite en coupé et en cabriolet à un peu moins de 500 000 exemplaires.

 

kg1

 

Le moteur de la Cox avec son bruit reconnaissable développe de 34 à 60cv selon les années et les versions. En 1974 la production devait s’arrêter, la  Porsche 914 pointait son nez.

 

kg5kg6kg7

La voiture de Lionel est dans un état formidable, à faire pâlir bon nombre de propriétaires d’anciennes. Son précédent propriétaire, Denis a restauré  la voiture il y 18 ans, il possédait la belle depuis une vingtaine d’années. Quand il a décidé de la vendre il a proposé à Lionel et ainsi l’affaire était faite. Il ne restait plus qu’a ramener la VW de Nantes.

Au retour de Nantes, emballé par le plaisir de conduite et la fiabilité de la voiture il décida de partir avec en vacances dans le sud de la France en compagnie de sa fiancée également passionnée de belles mécaniques.

kg8

 

J’ai eu la chance de conduire cette beauté sur quelques kilomètres, la prise en main est plutôt rapide, le pédalier décalé réclame quelques minutes pour s’y faire, la direction est souple, son magnifique volant en bois rend la voiture précise, légère à manœuvrer (sauf pour un créneau délicat), le bruit envoûtant du 4 cylindres à plat rempli l’habitacle, la boite est ferme mais si précise, certaines young des années 80 ne sont pas si facile à conduire. Evidemment le freinage est d’époque mais largement suffisant amélioré par 2 disques à l’avant remplacant des tambours. Au feu rouge les regards se tournent vers nous, des pouces se lèvent, un propriétaire d’une splendide 356 speedster nous fait un grand salut. Cette voiture dégage de la sympathie, et des interrogations, un couple vient voir de près la VW pendant la séance photo, nous demandant si c’était une Aston Martin.

kg9kg10

 

A la suite de cet essai, Lionel à bien voulu répondre à quelques questions.

– Votre premier souvenir lié à l’automobile?

Dans mes souvenirs, je devais avoir 6 ans. Je passais mon temps à squatter la 4L militaire de fonction que mon père ramenait à la maison en rentrant de la base aérienne, j’étais fasciné par les bâtiments abritant les concessions automobiles, je dessinais toutes les autos que je pouvais garder en mémoire.

– La voiture qui vous faisait rêver dans votre jeunesse?

La VW Coccinelle, que j’ai découvert dans le n°9 de Super VW magazine en 1989, j’avais 12 ans. C’est depuis une passion que j’ai cultivée et qui ne m’a jamais quittée. C’est naturellement qu’un modèle de 1964 est devenu ma première auto ancienne, un exemplaire dans son jus, une première main sortie de l’oubli. S’en est suivi un premier Karmann Ghia de 1966, échangé contre une Porsche 912 de 1966 également, une auto mal aimée et pourtant formidable. Je m’en suis séparée l’année dernière. Peu de temps après un ami m’a contacté pour me proposer ce KG. Il en était propriétaire depuis 21 ans et l’a entièrement restauré il y a 18 ans. Bien conservé, non?

-Que représente pour vous l’automobile?

Comme beaucoup, je considère l’automobile comme un art de vivre qui va au delà du simple objet bagnole. Il s’agit d’une culture riche où chacun est en droit de piocher ce qui lui plait, et d’en faire son espace de liberté et de jeu, si possible. Pour ma part, l’automobile ancienne et la culture vintage sont ce qui me parle le plus.

– Quels sont vos projets? ( achats, restaurations…).

J’aimerais revivre le road trip que ma femme et moi avons fait l’été dernier avec le KG, 4000 km pour nos vacances en Provence, peut-être cette fois-ci en emportant avec nous nos amis et leurs anciennes.

– Quel est la voiture de vos rêves?

En matière de voiture, j’ai le bonheur d’avoir pu exaucer certains de mes caprices de gamin donc pour le moment je crois que vais rester sage pendant un certain temps. Quoique ma femme me parle beaucoup de Porsche 356 ces derniers temps. Un Speedster 356, un Spyder 550, une 2L S empattement court, une 964 Turbo 3.6…

Je ne suis pas insensible aux charmes d’une Jaguar Type E, d’une Alfa Romeo Spider Duetto ou d’une BMW 3.0 CS… et tant d’autres!

Mais si je ne devais en choisir qu’une ce serait la Ferrari 250 GT Lusso.

kg16kg13kg15kg14kg11kg12

 

Dans un prochain billet nous parlerons des différents stickers de la voiture de Lionel.

Pour encore plus de Karmann vous trouverez ici le lien du forum http://forumkarmannghia.forum-actif.net/.

La page Facebook du T’rois Stanislas https://www.facebook.com/pages/Le-Troi-Stanislas/531459160209345?fref=ts

Si vous connaissez des propriétaires de voitures intéressés par un article n’hésitez pas !

Laisser un commentaire

Top