You are here
Home > AUTO

La Fuego de Cyril, le retour d’une mal aimée.

wp_20150408_002 (1)

 

A quelques jours de la présentation de la nouvelle Renault, remplaçante de la Laguna, j’ai voulu  vous parler d’une mal aimée, la Fuego, et plus particulièrement celle de Cyril.

Je connais Cyril depuis peu, j’ai vu une photo de sa Fuego sur un groupe Facebook et je l’ai reconnue, je passe régulièrement devant la brasserie que dirige Cyril, j’ai donc pris contact avec lui.

20150703_135713

 

J e me suis rendu dans son établissement, et au premier regard j’ai compris que j’étais arrivé chez un amoureux du vintage. La brasserie est pleine de photo de cinéma en noir et blanc, des dizaines de 33 tours attendent les soirées enflammées que Cyril organise régulièrement. On trouve un juke-box Atari véritable trésor dont la playlist est digne d’une émission du roi George Lang. Dans une seconde salle on peut trouver un babyfoot en libre service et un splendide flipper.

En 3 minutes j’étais déjà dans l’ambiance et l’accueil chaleureux de ce passionné terminait de me convaincre. Cyril en bon élève avait préparé un dossier complet avec différentes photos de la restauration de sa Fuego ainsi que quelques articles de magazines dans lesquels il a partagé un avis ou un commentaire sur sa belle.

J’ai dis belle, car c’est le premier mot qui m’est venu quand j’ai aperçu sa voiture pour la première fois, son état est exceptionnel.

wp_20150408_001

 

Cyril a acheté sa voiture il y a un an, il roulait alors en Mégane et souhait retrouver quelques chose plus en adéquation avec son état d’esprit, moins d’électronique, plus vintage.  En parcourant les pages d’un célèbre site internet  de petites annonces (le contraire du mauvais coin)  il tomba sur son trésor, mais le trésor n’était pas tout prêt, il fallait se déplacer à Tours. Peu importe il convainc sa compagne mais qui finalement était encore plus impatiente  et fait le déplacement. L’affaire conclue il rentre en Lorraine et donne rendez-vous au vendeur le mois suivant pour prendre livraison de sa Fuego. La voiture est alors dans un état parfait, le vendeur est un ouvrier Renault, il a restauré la voiture entièrement et de nombreuse photos en attestent.

Ce modèle date de 1981, année ou la gauche gagnait les élections présidentielles et Sardou chantait le Connemara pendant que les Verts soulevaient le trophée de champion de France 1iére division de football.

Elle affiche fièrement ses 205 000 kms et seul le siège passager trahis son âge. Le volant imposant et le levier de vitesse invitent à prendre le volant et a avaler les kilomètres.

20150703_14111020150703_14110520150703_141043

 

Petite histoire de la Fuego.

La Fuego est présenté en 1980 au Salon de Genève, elle remplace la Renault 17. Sa ligne audacieuse pour l’époque, en France en tout cas, ne rencontre pas le succès attendu.

Pour la motorisation la Régie choisit des moteurs plus modestes (pour ne pas dire ridicules). Une partie des pièces provient de la Renault 18

Au lancement, la version GTS 1 647 cm3 de 96 ch est la plus puissante motorisation, accompagnée des TL et GTL  1 397 cm3 de 64 ch. Le millésime 1981 voit l’apparition des TX et GTX  1 995 cm3 de 110 ch. Le lancement de la version turbo diesel de 2 068 cm3 en 1983 ne change rien aux ventes. Pourtant, la Fuego Turbo D est le diesel le plus rapide du monde en octobre 1982 avec 175 km/h.

En 1984, la Fuego est restylée et la GTL reçoit le moteur d’1,6 litre de la GTS dégonflé à 73 ch. Mais la nouveauté la plus marquante est la version turbo essence qui reçoit un 1 565 cm3 de 132 ch. La Fuego peut enfin afficher une réelle sportivité, ce qu’elle ne manque pas de faire, étant équipé de jantes aluminium BBS « nid d’abeille », de quatre freins à disque, d’un intérieur tout velours, d’un ordinateur de bord à huit fonctions, de rétroviseurs électriques, d’une ouverture centralisée à télécommande infrarouge… Cette version est décorée de gros autocollants « TURBO »  il fallait montrer les crocs face à la concurrence.

En 1985 la production en France s’arrête mais continue en Argentine jusqu’en 1992.

Cette voiture a beaucoup souffert d’une image peu reluisante, dans les années 90 et 2000 il était de bon ton de se moquer de cette voiture, en effet le tuning rarement de bon gout n’aidait pas.

On remarque plusieurs apparitions au cinéma, Dans deux James Bond, La Balance, Une journée sans fin, Qui a tué Pamela Rose et même une apparition dans un épisode de K2000 ou elle aide à sauver Kitt.

On notera également beaucoup de participations en compétition.

Après des années à être tournée en ridicule il semble qu’enfin la Fuego retrouve de l’estime aux yeux des automobilistes, Cyril me confiait que de nombreuses personnes prenaient en photo sa voiture.

20150703_14004520150703_140104

J’ai posé quelques questions à ce passionné :

  • Votre premier souvenir lié à l’automobile ?

Mon premier souvenir c’est la 2 cv de mon parrain, il avait remplacé les sièges avant par des chaises en osier, et il me laissait le volant alors que je n’avais que 10 ans.

Ensuite ce qui me vient à l’esprit c’est la Renault 25 Baccarat de mon père, avec sa liste impressionnante d’option, comme l’ordinateur de bord avec sa voix digitale, sa chaine hi-fi et le fabuleux v6.

  • Enfant quelle voiture vous faisait rêver ?

La Renault 5 Alpine me faisait rêver, plus tard c’est la Renault 5 GT Turbo qui devait hanter mes nuits.

  • Pour vous que représente l’automobile ?

Pour moi c’est la passion, la liberté, l’esthétisme, et la possibilité de vivre Vintage.

  • Vous rêvez de quoi en ce moment ?

Le rêve pour moi c’est la Mustang, elle traduit vraiment tout ce que représente pour moi l’automobile, plus précisément un modèle des années 60.

20150703_14430820150703_14430520150703_144252

Je vous invite à pousser la porte de la Brasserie du Sacré Cœur à Nancy et de venir parler automobile avec Cyril et découvrir son établissement si accueillant.

Laisser un commentaire

Top