You are here
Home > AUTO

Hivernale Historique 2017

 

14 éme HIVERNALE HISTORIQUE du 11 au 14 janvier 2017

 

 

Le Mercredi 11 janvier 2017, 40 équipages se sont retrouvés à l’hôtel « Le Bois Dormant » à CHAMPAGNOLE (Jura), à l’occasion de la 14 éme édition de la célèbre Randonnée touristique, « HIVERNALE HISTORIQUE »regroupant des voitures dont la date de fabrication va de 1920 à 1955.

Après des retrouvailles chaleureuses autour d’un agréable repas, les Participants prennent les petites routes déjà bien enneigées en direction du « Musée des Maquettes à nourrir le monde » à CLAIRVAUX LES LACS, pour une visite organisée et commentée passionnante. (Des centaines de maquettes, entièrement réalisées en bois et dont toutes les parties mécaniques – également en bois – fonctionnent, courroies, pistons, engrenages……). Les Participants sont éblouis. D’autant qu’une autre surprise les attend : Tirage de la galette des rois prévu par l’Organisation.

C’est donc avec beaucoup d’allant que se termine cette première journée, et le retour se fait avec un petit crachin de grésille annonçant la neige.

Effectivement au lever du jeudi, la neige a recouvrée toute la Région et le départ pour rejoindre SALINS LES BAINS, se fait dans une grande excitation. Toujours par toute une série de petites routes enneigées (mais ils sont venus pour ça), nous arrivons par Le Montoux, Le Larderet, Capois, Supt, Montmarlon au Pont du diable (profondeur vertigineuse), à Sainte-Anne où une bonne soupe au potiron et fromage, réconforte les équipages.

Mais parlons des voitures participantes : BUGATTI Brescia 1922, MOTOBLOC torpédo 1924, AUSTIN Chummy 1926, FIAT 520 sport de 1928, TATRA cabriolet de 1934, plusieurs HOTCHKISS : AM80 Tourer de 1929, découvrable de 1938, 686 PN 1939, Anjou de 1951 et de 1953. FORD également très représenté : cabriolets A de 1928, 1930, AV8 de 1932, Torpédo de 1930, coupé de 1931. Un très beau Torpédo CHEVROLET de 1931, une SS type II de 1934, CHENARD et WALKER de 1935, SIMCA-FIAT Balila de 1936 ne quittait pas la MORRIS S1/8 de 1937. CITROEN avec ses cabriolet de 1936 et 1938, précédait les tractions 11BL de 1938, 1950, 1951, 1952, 15H de 1955 et 2 petites sœurs 2CV de 1954,…. Un régal pour les yeux et un accueille chaleureux des villages traversés, malgré la neige.

Il est temps de reprendre la route pour SALINS-LES-BAINS, en passant par la vallée du Lison, et ses merveilleux paysages. Regroupement des voitures sur le parking de la Grande Saline. Le succulent repas de midi étant servi, au grand étonnement des équipages, dans l’église Notre Dame, devenu un espace culturel, tout en ayant gardé vitraux, tableaux, autel et autres !!!!L’équipage Corse nous gratifiera d’une prière chantée en langue Corse chaudement applaudie. Instant Magique.

L’après-midi fut consacré à la visite de la Grande Saline et de son Musée, nous permettant de découvrir une histoire millénaire avec des guides vraiment très qualifiés. Avec regrets les voitures reprirent la route, sous un ciel menaçant pour retrouver la chaleur de l’hôtel et le réconfort d’un diner toujours excellent.

Après une nuit où la neige ne cessa de tomber (entre 15 et 20 cm par endroit), ce troisième jour, Vendredi 13, nous fit découvrir « Le Noirmont » et par les gorges de Syam, Foncine le Bas, le col de la Savine (arrêt casse-croute à La Chapelle des Bois), Mouthe (village le plus froid de France, je confirme), nous sommes attendu à une auberge d’altitude « La Boissaude » 1229m, sous la neige en discontinue : des flocons, puis du grésille, un peu de soleil, et ça recommence. Les chaines seront de toute la journée. Autant vous dire que les arrivées furent échelonnées, mais TOUS arrivèrent à bon port. Les pommes de terre à la braise et crème fraiche, avec les saucisses de Morteau furent plébiscitées, et cuitent devant vous dans la grande cheminée de l’Auberge. Un franc succès.

Une courte éclaircie permis à toutes les voitures de redescendre dans la vallée, car les attendait la visite de la Fruitière du plateau de Nauzeroy à BIEF du FOURG, avec une dégustation de Comté et Morbier. Personne ne se fit prier. La rentrée s’effectua sous une neige tombante. Mais quand on aime……

Le Samedi 14 janvier, ciel clair, mais très froid. Nos voitures, ayant été hébergées depuis le début dans les hangars de la Sté Jura-Bus (un grand MERCI au Directeur : Mr HIMBERT) n’eurent donc pas à souffrir des différents changements climatiques de notre périple. Toujours par une série de petites routes, non déneigées, nous devons gagner les bords du lac de Vouglans. Les chaines sont de rigueur, mais le paysage est féerique, entre les rayons du soleil qui joue à cache-cache, et fait briller de mille feux la campagne, et les traverses de forêt où tout est glacé. Des rencontres étonnantes : un renard qui se demande « qu’est ce que c’est que ces drôles de bêtes là », des chamois des bois (mais oui ça existe), des chevreuils fuyant au bruit des moteurs, bref un vrai plaisir. A l’arrivée au panorama au- dessus du Lac, lieu dit « le Gringalet » ( !), un casse-croute de réconfort attendait les équipages car la route avait été épuisante. Tout le voisinage attiré par le bruit inhabituel de nos moteurs rejoignit les Participants et se fut un grand moment de communion.

Tout bon moment a une fin et 27 km nous attendaient pour rejoindre notre repas de midi (non plus tôt 13hrs) au restaurant « La Valouse » à ORGELET, kilomètres effectués sous un timide soleil, mais soleil quand même. Le repas fut à la hauteur des précédents, EXCELLENT.

Le retour fut direct, car TOUS voulait préparer la soirée de gala qui allait terminer en beauté cette magnifique randonnée dans le Jura et les Organisateurs nous gratifièrent d’une « Salsa du démon » des plus réussie.

Tout fut une réussite : itinéraire étonnant, routes incroyables, visites étonnantes, repas tant le midi que le soir hauts de gamme, Organisation impeccable, vivement le 15 éme.

Texte et photos Philippe Salamand, Gesa Walker et André Dufilho.

2 thoughts on “Hivernale Historique 2017

Laisser un commentaire

Top