You are here
Home > AUTO

Happy Birthday Simca Rallye !! 45 bougies !

simca-vue

 

Vous allez me  dire pourquoi est-ce que tu fais un article sur la Simca Rallye ?                 Quand j’étais ado (et boutonneux) je regardais les quelques Simca Rallye  de ma petite ville de naissance avec dédains, je me souviens d’un collègue de mon père, fan de voiture et de compétition, qui possédait une Rallye 2, il passait chaque jour devant la maison familiale et bien souvent pied dedans. Les quelques kilomètres qui le séparait de son travail se transformaient en spéciale, chaque jour sa spéciale, chaque jour améliorer son temps , chaque mètre il fallait qu’il profite de ce formidable engin à la bouille sympathique que moi je regardais de haut. J’ignorais encore que plus tard je serai fan de toutes ces voitures qui ont presque mon âge. Mes posters de F40, Porsche 959 me laissaient rêver à des véhicules que je ne posséderais  jamais, sauf oncle Qatari ou Française des jeux. Ce passionné d’anglaise possédait également plusieurs Mini, la semaine il rodait ses bolides et le dimanche il écumait les course de côtes Vosgienne. J’ai parlé avec lui 20 ans plus tard au hasard d’une rencontre, je lui avouais qui j’étais et voyant que moi aussi j’étais piqué au sans plomb il me fit voir ses voitures, son atelier, sa collection mais malheureusement pas sa Simca qui n’avait pas survécu à une rencontre avec la roche de grès rose des Vosges lors d’une course de côte.

simca-2

 

L’histoire de cette bombinette remonte à 1970, soit 45 ans, donc cette année on lui souffle ses 45 bougies !.

La base de cette voiture est la Simca 1000, une des voiture les plus courante de l’époque, en 1970 la marque décide de faire une version sportive, on l’équipe d’un fougueux 1118 cm3 développant 53 cv, son poids plume facilitait les sensations. A la place du siège conducteur vient un baquet, le siège passager reste quand à lui d’origine. Le rétroviseur devient obus et on installe un compte tours derrière le volant. Les jantes sont noir et le capot revêt également cette couleur mate. Deux projecteurs additionnels viennent compléter la panoplie. La vitesse maximale atteignait alors le chiffre supersonique de 150 kmh, de nos jours la moindre citadine de poche atteint cette vitesse une main dans le dos, mais à l’époque, cumulé avec son poids réduit cela donnait un cocktail détonnant.

simca1000rallye1

En 1972  la Rallye 1 succède à la 1000 Rallye. La cylindrée est augmentée à 1 294 cm3, la puissance atteint 60 chevaux et la vitesse de pointe 155 km/h. Puis la Rallye 2 avec 82 cv.

En 1977 nouvel épisode de la saga, après le retour de la rallye voici la Rallye contre-attaque, avec la Rallye 3 qui avec 103 cv continuera d’écumer les courses de cotes, slalom et rallyes de nos régions.

Fin 1978 la saga se termine avec la fin de la Simca 1000.

simca1

 

 

Ce qui était formidable avec cette voiture c’était sa conduite si fun,  comme ses cousines R8 ou Alpine le moteur en porte à faux arrière lui confère un comportement survireur, ce genre de voiture ne ment pas et chaque courbe devient l’occasion de mettre la voiture à l’équerre.

Je crois qu’il n’y a pas un rallye en France sans trouver au moins une Simca parmi les concurrents. Son succès à l’époque vient également du fait que le prix de cette auto était faible, 10 000 frs (1500€ pour les djeunes) du coup pour un budget serré chacun pouvait prendre part à une course de côte ou un slalom, les plus audacieux et plus riches prenaient le départ de rallyes régionaux. Le sport auto accessible à tous, voilà un concept que reprenait Peugeot avec sa 205 et sa 106 Rallye et rencontrait un gros succès.

Aujourd’hui il n’est pas simple de trouver un exemplaire en bonne état, beaucoup on terminé leur carrière dans un arbre, rouillé ou encore comme poulailler sans parler des innombrables kit de carrosserie. Il n’est pas rare de voir des voitures à 15 000 €, c’est malheureusement la rançon du succès d’un modèle populaire.

De nombreux sites sont spécialisés et peuvent vous aider, en voici un plutôt sympa.

http://www.simca-rallye.fr/

20150627_092249

Laisser un commentaire

Top