You are here
Home > ESSAIS

Essai : Talisman Initiale Paris dci 160 EDC

 

A sa sortie en 2015 la Renault Talisman venait enterrer la Laguna avec un style élégant et un nom en porte bonheur, de quoi voir l’avenir en rose pour la firme au losange. Dès les premières clichés sa ligne m’a aussitôt charmé, pour être honnête cela faisait bien longtemps qu’une Renault  ne m’avait pas autant captivé  et j’attendais avec intérêt notre première rencontre pour juger des qualités de la bête.

 

Premier contact

Notre premier contact a eu lieu à l’occasion d’un trajet en VTC, j’utilise régulièrement l’application « Chauffeur Privé » et au hasard d’une réservation c’est un chauffeur au volant d’une Talisman noir qui se présente. Coup de chance le chauffeur est très sympa, comme souvent d’ailleurs chez « Chauffeur Privé », et au bout de deux rues nous voilà en train de disserter sur son véhicule. Quoi de mieux qu’un professionnel de la route pour nous parler de sa voiture. Après avoir roulé successivement en BMW Série 5 et Audi A6 ce chauffeur m’expliquait qu’il avait de prime abord choisi cette Talisman pour son prix et ainsi faire baisser ses mensualités de remboursement tout en gardant une berline confortable. Mais rapidement il a été séduit par son équipement, son intérieur et la boite, plus aucun regret d’être passé sous pavillon français. Tout content de sa voiture il m’avouait même avoir commandé une seconde Talisman pour travailler. En tant que passager j’avais déjà été séduit par le confort des places arrières et subjugué par la console centrale que j’observais tel un geek boutonneux devant la nouvelle console Nintendo. Voilà, la décision est prise il faut absolument que je teste cette voiture, direction mon clavier pour faire un mail à Renault.

Prise en main

 

Rendez-vous donc à Boulogne pour récupérer MA Talisman pour 7 jours, une fois la carte en poche (oui toujours de clé mais une carte) me voici seul au volant de mon porte-bonheur sur roues et direction la Lorraine pour un premier test, mais avant de prendre la nationale 4 direction l’Etoile et son rond-point pour ma traditionnelle épreuve du rond-point. Les premiers mètres me permettent rapidement de me sentir à l’aise au volant, la gabarit est une formalité, le moteur souple, la boite automatique EDC 6 est d’une douceur incroyable. Seul bémol les commandes de l’écran multimédia pas suffisamment intuitives à mon sens, j’ai eu beaucoup de mal à m’y retrouver même si tout est complet, simplement lorsque l’on veut personnaliser son profil cela devient compliqué. Mais petit à petit on se fait au menu. Autre petit point négatif l’entourage de l’écran dans un plastique de piètre qualité  et ses touches tactiles à l’aspect vraiment léger.

Direction donc le rond-point de l’Etoile et sa circulation digne d’un cirque romain pour tester la Talisman dans une circulation dense, j’arrive par l’avenue Kleber et me glisse dans le magma automobile, la visibilité est parfaite dans les rétroviseurs, les détecteurs d’angle mort fonctionnent à merveille et je me glisse avec facilité vers l’avenue Friedland pour m’extraire du rond-point. Premier test positif, le gabarit s’oublie, la boite fait le job et la visibilité est exemplaire.

 

Après cet épisode typiquement parisien direction la Lorraine via la N4 pour un essai routier, son terrain de prédilection sur le papier. Afin de mesurer mon timing je décide de mettre le GPS, c’est l’occasion de me frotter de nouveau à l’écran multimédia et à ses commandes. Bonne surprise l’enregistrement de sa destination est rapide, facile et permet de rester concentré sur la circulation, plusieurs grandes ville sont préenregistrées ce qui facilite encore plus les choses. Autre point positif la présence de Coyote, le meilleur ami du conducteur, ainsi toutes les difficultés de la route vous sont indiquées, de quoi se concentrer sur la conduite et profiter du DCi 160 qui se montre vraiment agréable. Aucun souci pour dépasser les nombreux camions présents sur cet axe majeur de l’est de la France, la boite saisie immédiatement quel rapport sera le plus opportun et ne s’affole jamais.  Les kilomètres défiles sans peines dans un confort absolu, les sièges en cuir assurent un maintient parfait. De quoi parcourir de nombreux kilomètres sans encombre, concernant la consommation la moyenne de mon essai est de 6, 1 litres, pas mal avec de nombreux kilomètres dans la circulation parisienne. 

Cette molette permet de contrôler l’écran et ses fonctions

 

Ce commodo qui ne dépaysera pas l’habitué des véhicules Renault, il permet de contrôler la radio.
Ici vous pouvez brancher 2 câbles USB, une prise allume cigare et une carte SD, un rêve pour les geeks.

 

Le levier de vitesse de la boite est très sympa au touché et au regard.
Le toit est ouvrant et panoramique, un rideau vient protéger les cranes délicats du soleil trop fort.

 

Les passagers arrières sont également bien traités niveau branchement et c’est un vrai plus pour voyager.

Le compteur est configurable à souhait, couleurs, informations, cette voiture se personnalise.
La Carte du GPS est en 3D, vous pouvez également partager l’écran avec d’autres informations, encore une fois la personnalisation va loin.

 

Le menu est complet, il permet de se construire sa voiture à la carte, il suffit de se faire au cheminement

Le régulateur adaptatif évite les accidents en cas de freinage dans la circulation, on peut régler la distance sur le volant grâce à une molette dédiée.
Les jantes 19″ Initiale Paris, elle participe à l’élégance de la voiture.

 

 

Châssis 4 Control à 4 roues directrice assure une tenue de route à toutes épreuves, sur routes sinueuses la voiture est collée au bitume, une belle réussite et un gage de qualité. 

 

 

 

 

J’aime : 

L’ambiance intérieur

Les sièges

Le moteur à la fois souple et vif

La boite 

Le système 4 Control 

Les branchements disponibles

Le Look

Intitiale Paris et Baccarat, un clin d’œil au passé de la marque

Je n’aime pas

Encore des plastiques de qualités bof par endroit même si l’ensemble est plutôt réussi

Les commandes de l’écran (pas assez intuitives à mon goût)

 

Quelques chiffres : 

Couleur : Gris Cassiopee

Réservoir 47 litres

Longueur/largeur/hauteur : 4848/1869/1463

Poids à vide 1518 kg

Cyl 1598 cm3

4 cylindres 16 soupapes

118KW/160 ch à 4000 tr/min

Boite : EDC : 6 rapports

Vitesse max : 215

0 à 1000 m 30″4

0 à 100 KMH 9″4

Consommation 5,0/4,0/4,4

CO2 115 g

Prix avec options (Pack hiver, TO, Roue de secours galette) 42 200 €

En résumé après le coup de cœur lors de sa sortie, la Talisman ne m’a pas déçue, facile à vivre, dynamique et statutaire elle redonne des couleurs à la tradition des berlines françaises. 

Laisser un commentaire

Top