You are here

Dans l’objectif de Toma :Renault Caravelle

CARAVELLE

À la fin des années 1950, le constructeur français Régie Renault découvre l’incroyable succès de la Coccinelle aux États-Unis et rêve de conquérir à son tour le marché nord américain. Des milliers de Dauphine traversent l’atlantique mais faute d’avoir organisé son débarquement sur un marché très particulier et exigeant avec une politique commerciale adaptée, les ventes ne décollent pas. Les voitures stagnent sur les parkings des concessions et lors d’une convention tenue en Floride, les concessionnaires réclament un petit modèle type coupé/cabriolet pour séduire une clientèle jeune et féminine.

La Régie reprend le projet en mains (en interne ?) et dévoile au Salon de Paris en septembre 1958 la Floride/Caravelle. Quel aura été l’apport du carrossier italien ? comment le contrat de base a-t-il été réglé ? personne ne sait, ou ne veut dire…

La Floride, ou Caravelle ( pas simple de vendre une voiture nommée Floride en Californie) pour le marché américain, repose sur la base de la Dauphine et en reprend la plateforme comme la mécanique. Seule la carrosserie est nouvelle, élégante comme une italienne aux lignes fluides et tendues et à la finition soignée.

Laisser un commentaire

Top